dimanche 29 août 2010Apprendre à lire les étiquettes

La fonction d'un cosmétique

©L'Observatoire des Cosmétiques

La fonction d'un produit est en quelque sorte son indication : ce à quoi il sert et à qui. La réglementation précise que cette information doit figurer lisiblement et visiblement dès l’étiquette extérieure des cosmétiques. Cette exigence est toujours respectée, l’information étant essentielle pour que le consommateur choisisse le produit qui répond à ses attentes (ou au moins semble y répondre…). Ce qui n'empêche pas de la considérer attentivement pour bien la comprendre… et ne pas se tromper.

Temps de lecture
~ 4 minutes

La fonction consiste en fait en une description du cosmétique, qui peut prendre plusieurs formes, toutes assez facilement compréhensibles, même si elles s’avèrent plus ou moins précises.

La dénomination

Certains fabricants choisissent le nom de leurs produits pour d’abord faire rêver : un "Souffle d’eau pure", une "Caresse d’éveil" ou "Cocktail végétal" sont des appellations fort poétiques, mais qui ne renseignent qu’assez vaguement sur la destination de ce qui est à l’intérieur du pot de crème.
Dans ce cas, elles doivent être complétées d’une dénomination exacte et précise, ce qui donnerait, dans ces trois cas, une "Lotion tonique", une "Crème de jour" ou un "Sérum".

Quand la précision est pertinente, cette dénomination peut s’enrichir, avec le but particulier du cosmétique ou la partie du corps à laquelle il est destiné. Ce qui deviendrait dans nos trois cas : "Lotion tonique rafraîchissante", "Crème de jour hydratante", "Sérum pour le visage"…

À noter que la fonction peut aussi être indiquée par le nom-même du produit : quand une Crème de jour hydratante s’appelle "Crème de jour hydratante", finalement, c’est moins glamour mais c’est aussi simple.

La cible

Si l'on met à part les gammes pour hommes (et encore, l’offre du marché dans ce domaine tend à ressembler de plus en plus à celle réservée aux femmes), l’heure n’est plus aux "tout-en-un". Le cosmétique multi-usages (l’hydratant corps et visage, la crème de jour et de nuit, le fard à paupières et blush…) n’a plus le vent en poupe. La tendance est plutôt au produit très ciblé répondant à une demande précise et spécifique.

Et il le notifie systématiquement sur l’étiquette, comme c’est le cas pour les crèmes de jour, qui se déclinent en autant de références différentes que de types de peau (normales, sensibles, grasses, sèches, à problèmes, intolérantes, jeunes, matures, à tendance atopique, mates, claires, réactives… on en passe et beaucoup).

Les formules sont-elles à ce point différentes ? Les fabricants nous répondront qu’il suffit d’un actif bien choisi pour changer la face d’une crème (et son public-cible, et son packaging, et éventuellement son prix…). Soit. Même si on notera que rien ne ressemble plus à une base de crème hydratante que la base d’une autre crème hydratante…

L’action

Certaines étiquettes poussent le souci de précision encore plus loin en décrivant le type d’action du cosmétique ou sa destination très précise. C’est le shampooing antipelliculaire qui se réclame "pour cuir chevelu sensible", la crème qui en plus d’être hydratante s’annonce "anti-âge", le dentifrice qui, à l’envi, se propose d’apporter une solution aux "saignements des gencives", aux "dents sensibles", d’agir en faveur de la "blancheur de l’émail" ou de la "prévention anti-caries"…

Dans certains cas, la frontière est floue entre la description très précise de la fonction du produit et le deuxième niveau de l’argumentaire : l’effet revendiqué ou l’annonce de ce que le cosmétique va faire pour son consommateur.

Comment comprendre la fonction d'un cosmétique ?

Précise, ciblée, complète, l’indication de la fonction du produit est une bonne base de choix pour un produit cosmétique. Évidemment, on ne va pas acheter un shampooing pour cheveux secs si on a besoin d’une crème hydratante pour le corps.

Mais attention, ce n’est pas une garantie de l’action effective du produit. Rien ne dit qu’une crème qui se dit hydratante a tout ce qu’il faut dans sa composition pour hydrater correctement, encore moins qu’un gel amincissant va faire disparaître un bourrelet superflu ou qu’un antirides va lisser la peau comme par enchantement…

Réglementaire et indispensable, donc, mais pas forcément suffisante pour faire son choix, qui devra toujours être conforté par la lecture attentive de la liste des ingrédients, la seule à tout dire (ou presque) sur la véritable identité du produit !

© 2010- 2020  CosmeticOBS

Apprendre à lire les étiquettesAutres articles

25résultats