dimanche 25 janvier 2009Apprendre à lire les étiquettes

La mention "Sous contrôle dermatologique"

© L'Observatoire des Cosmétiques

On la rencontre sous différentes variantes sur les étiquettes. Mais qu'il s'agisse d'une "formule élaborée" ou de "tests effectués", c'est toujours "sous contrôle de dermatologues" ou, en fonction de la nature du produit, de gynécologues, dentistes, stomatologues, ophtalmologues, ou toute autre spécialité médicale…

Temps de lecture
~ 3 minutes

D'une façon globale, la mention souligne une caution autorisée, sérieuse, scientifique. Le fabricant met ainsi en avant un processus de fabrication et une composition validés par une autorité incontestable (un membre du corps médical) dans le but d'assurer le consommateur de l'intérêt et/ou de la sécurité de son produit.

Voilà pour le message que véhicule cette mention, ce qui ne doit pas empêcher de l'étudier un peu plus dans le détail. Il faut savoir en effet que ni son apposition, ni sa forme ne sont réglementées, et qu'elle ne dépend que de l'initiative du fabricant.

D'une façon plus littérale, elle signifie que des tests ont été effectués et qu'un médecin s'en porte garant, ces deux notions ayant une portée (et un intérêt) assez différents.

L'existence de tests est-elle une information ?

Rappelons que la réglementation européenne prévoit que "les produits cosmétiques mis sur le marché à l'intérieur de la Communauté ne doivent pas nuire à la santé humaine lorsqu'ils sont appliqués dans les conditions normales ou raisonnablement prévisibles d'utilisation". Un produit d'hygiène et de beauté n'étant pas soumis (comme les médicaments) à une autorisation préalable de mise sur le marché, cette obligation dépend de la seule responsabilité du fabricant… qui doit donc obligatoirement effectuer des tests de tolérance et de toxicité, pour s'assurer de l'innocuité de son produit avant de le commercialiser.
Il doit d'autre part tenir à la disposition des autorités sanitaires les données qui résultent de "l'évaluation de la sécurité pour la santé humaine de son produit fini, à des fins de contrôle", comme le précisent les textes.

Dans ce cadre, la mise en place d'un processus de tests est bien plus qu'une démarche responsable de la part du fabricant, c'est une obligation légale qui concerne tous les produits cosmétiques disponibles sur le marché, et en aucun cas un signe qualitatif distinctif de ses concurrents.

Que vaut la "caution médicale" ?

Qui sont ces dermatologues (gynécologues, dentistes, etc.) cités par l'étiquette ? Et notamment, de qui dépendent-ils ? Font-ils partie de laboratoires indépendants ou du personnel de l'entreprise qui fabrique le produit ? À quel titre interviennent-ils dans les processus des tests ? En sont-ils organisateurs et maîtres d'œuvre, ou se contentent-ils d'en valider les résultats en apposant leur signature au bout de leur compte-rendu ? Les réponses à ces questions modifient sensiblement le crédit qu'on peut apporter à leur caution. Et elles ne sont jamais apportées sur l'étiquette…

On peut dire en résumé que cette référence, si rassurante et autorisée soit-elle, garantit en fait… eh bien, pas grand-chose.

© 2009- 2020  CosmeticOBS

Apprendre à lire les étiquettesAutres articles

25résultats