Made in

©L'Observatoire des Cosmétiques

On a souvent tendance à comprendre les mentions qui figurent sur les étiquettes des cosmétiques de façon globale, et à leur donner la signification que le bon sens commande. Cela peut conduire à quelques mauvaises interprétations, ou à négliger un rien des subtilités apportées par la réglementation. Et c’est bien le cas avec ce "Made in". Décodage.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Comme toute personne normalement dotée d’un cerveau en état de fonctionnement, vous traduisez littéralement la mention "Made in France" par "Fait en France"… et vous comprenez que le produit qui la porte est fabriqué en France, voire fabriqué entièrement en France.
Pas si simple ! Usages et règlementation cosmétiques viennent quelque peu mettre à mal cette interprétation pourtant fort logique.

Made in… plusieurs pays

Il est en effet des plus courants qu’un produit comprenne des ingrédients en provenance de pays différents : huile d’argan du Maroc, karité du Burkina Faso, rose de Turquie, solvant de Russie, glycérine produite en Chine ou en Estonie…
Il n’est pas rare non plus que la formule soit élaborée dans un laboratoire de Recherche et Développement français, que le mélange des ingrédients soit effectué à Taïwan, que la mise en flacons ait lieu en Italie, en Belgique ou en banlieue parisienne, et que le carton d’emballage soit imprimé en Roumanie ou ailleurs…
Comment déterminer alors où le produit est "Made in" ???

C’est le Code des Douanes communautaire qui répond, avec la notion de "transformation substantielle", comprenez : l’opération significative de la fabrication du produit fini.
Un cosmétique est donc "Made in"… l’endroit où est physiquement fabriqué le produit que le consommateur applique au final sur sa peau.

Made in… explicite

Attention, une photo de la tour Eiffel ou un drapeau bleu-blanc-rouge sur le packaging d’un cosmétique ne suffit pas pour faire de lui un produit "Made in France".
Seule la mention, explicite et en toutes lettres, fait foi.

Un affichage trop appuyé de rappels (visuels, logos ou autres) d’un pays quand le cosmétique est fabriqué ailleurs peut même être sanctionné lors d’un contrôle des services douaniers.

Made in… UE

On voit parfois cette mention, signifiant "Fabriqué dans l’Union européenne" sur certaines étiquettes. Assez peu informative en soi, n’est-ce pas ?
Mais dont la présence s’explique par le fait que certains hésitent à estampiller leur cosmétique d’un Made in "pays-pas-très-glamour" ou "pays-inspirant-la-méfiance-quant-à-la-sécurité-de-ses-process-de-fabrication"… Quand ils ne peuvent pas prétendre au très noble et vendeur "Made in France", ils peuvent alors préférer ce flou qu’ils espèrent au bénéfice de leur produit.

La méthode a ses limites. D’abord parce que le consommateur n’est pas forcément un acheteur sans deux sous de jugeote, et aussi parce que cette mention est refusée à l’international… qui réclame un seul et unique pays d’origine, et non pas une très vaste communauté d’états.
Pourquoi alors la trouve-t-on parfois sur le marché… européen ? Réponse dans le point suivant !

Made in… nulle part

Si la mention "Made in UE" est pour le moins vague, que penser des produits qui ne portent aucune revendication d’origine ?
S’ils ne disent rien sur l’endroit d’où ils viennent, ils n’en sont pas moins tout à fait conformes à la réglementation… pour peu qu’ils soient fabriqués et commercialisés uniquement sur le territoire européen.
Et pourquoi ce silence légal ? Explications.

On le rappelle, la réglementation européenne qui régit les cosmétiques est la même et s’applique de la même façon dans tous les pays de la Communauté. Où les fabricants doivent répondre aux mêmes exigences, en termes de sécurité des ingrédients et des formules, de bonnes pratiques de fabrication, etc.

Imposer un "Made in" dans ce cadre pourrait être apparenté à une marque distinctive que les consommateurs pourraient interpréter parfois de façon très positive (Made in France !) et parfois de façon bien plus négative (… on permettra à la rédaction de L’Observatoire des Cosmétiques de ne donner aucun exemple pour illustrer ce cas de figure, ce site ayant des lecteurs dans tous les pays !). Alors que tous les produits, soumis à la même réglementation, sont réputés être de même qualité partout en Europe…

Ce qui explique que le "Made in UE" ou le pas de "Made in" du tout soient tolérés en Europe… mais ne sont plus acceptables dès qu’on dépasse les frontières de la Communauté.

Pour aller plus loin
et pour savoir comment déterminer un "Made in" et en fonction de quels critères
• Voir l’article Le marquage d’origine dans l’Espace Pro de L’Observatoire des Cosmétiques.

© 2012- 2020  CosmeticOBS

Apprendre à lire les étiquettesAutres articles

25résultats