mercredi 7 novembre 2012Bien choisir ses cosmétiques

Les BB Crèmes, hydratantes ?? Pas tant que ça !

©Thinkstock/L'Observatoire des Cosmétiques

Les BB Crèmes, de plus en plus "tendance", se disent tout-en-un et multiplient les revendications : jusqu'à parfois 8 allégations différentes, allant de l'unification du teint à la protection anti-UV, en passant par la correction des imperfections ou l'action anti-âge… Faut-il prendre toutes ces promesses pour argent comptant ? Françoise Nielloud, Docteur en Pharmacie et cosmétologue, expert de L'Observatoire des Cosmétiques, a passé les formules au crible pour vérifier la revendication d'hydratation, affichée par quasiment toutes les BB Crèmes. Ses conclusions sont plus que mitigées…

Temps de lecture
~ 5 minutes

On sait toute l'importance pour la peau d'être bien hydratée. Gage de souplesse et de douceur, d'équilibre et de meilleure résistance aux agressions extérieures et aux signes de vieillissement, l'hydratation est une des allégations-clés des produits cosmétiques, des crèmes de soin au maquillage et aux produits d'hygiène.

Les BB Crèmes ne font pas exception, qui placent la revendication d'hydratation au cœur de leurs multiples promesses. Importé d'Asie et de plus en plus largement diffusé en Occident, ce nouveau geste cosmétique est conçu, comme le définit Mélanie Lindon dans l'article " La BB Crème : mythe ou réalité ? ", comme "un produit multi-usages qui cumule soin-maquillage-protection solaire en un seul geste".

Un seul produit chaque matin pour tout faire, on comprend bien l'intérêt pratique du concept. Mais les BB Crèmes sont-elles suffisantes pour assurer l'hydratation quotidienne de la peau ?
Françoise Nielloud , qui intervient régulièrement dans les évaluations de produits effectuées par L'Observatoire des Cosmétiques, a placé sa loupe sur les formules d'une dizaine d'entre elles, actuellement disponibles sur le marché français.

Les formules décortiquées

De quoi sont faites les BB Crèmes ?
Comme toutes les émulsions cosmétiques, elles contiennent d'abord une bonne dose d'eau associée à une phase grasse.
Elles font aussi une large place aux poudres matifiantes et aux colorants et pigments (pour la revendication d'unification du teint) ainsi qu'aux filtres anti-UV (pour la protection solaire).
Elles complètent leurs formules de base avec des conservateurs et des parfums, porteurs de molécules allergènes en nombre plus ou moins important.

La phase grasse
Un point commun à toutes les BB Crèmes est la nature de leur phase grasse : le plus souvent, elle est constituée de silicones (INCI : Cyclopentasiloxane, Dimethicone, Cyclomethicone…) et d'esters gras au toucher sec (INCI : Isononyl isononanoate, Hexyl laurate, Dicaprylyl ether, Cetyl palmitate…).
Une base conçue pour un bon étalement du produit sur la peau ainsi qu'une sensation agréable et non grasse à l'utilisation, mais inopérante pour l'hydratation.

Les poudres
La plupart des formules des BB Crèmes sont bien chargées en poudres diverses.
D'abord pour assurer la protection solaire (INCI : Zinc oxide, Titanium dioxide) en complément des filtres anti-UV d'origine synthétique (INCI : Ethylhexyl methoxycinnamate, Ethylhexyl salicylate, Benzophenone…).
Ensuite pour obtenir un effet matifiant (INCI : Argilla/Magnesium aluminum silicate, Talc, Disteardimonium hectorite, Aluminum hydroxide…).
Enfin, pour permettre l'unification du teint, comme un "vrai" fond de teint, avec des colorants et des pigments (oxydes de fer : CI 77491 - CI 77492 - CI 77499, Mica, dioxyde de titane : CI 77891…).
L'effet sur la peau de tant de poudres ? Un potentiel notablement asséchant.

Les agents hydratants
Ce sont eux, bien sûr, que l'on cherche d'abord dans les formules pour juger de leur pouvoir d'hydratation de la peau. Et le moins qu'on puisse dire est… qu'il faut bien chercher.
On trouve alors le glycérol (INCI : Glycerin) dans la plupart des BB Crèmes. Mais il est bien souvent le principal, voire le seul agent hydratant !
Même s'il est parfois soutenu par quelques autres ingrédients (INCI : Propylene glycol, Pentylene glycol).
Analyse de Françoise Nielloud : Insuffisant ! Surtout quand une "hydratation 24 h" est revendiquée.

La conservation à l'alcool
Et plus insuffisant encore quand le système conservateur de la formule repose sur la mise en œuvre d'alcool (INCI : Alcohol denat.) en pourcentage important. Pour être une habitude de formulation asiatique, ce recours à cet ingrédient également asséchant cutané et potentiellement irritant et sensibilisant ne fait que réduire encore le caractère hydratant du produit.

Le bilan des BB Crèmes

Conclusion : les BB Crèmes ne sont pas à proprement parler des produits hydratants, ou le sont le plus souvent bien trop faiblement, surtout en hiver. Et Françoise Nielloud de conseiller l'application d'une "vraie" crème hydratante avant la BB Crème pour que la peau soit suffisamment nourrie et protégée, associée à une bonne crème de nuit pour lui permettre de se régénérer et de retrouver son équilibre.
Voilà qui va un peu à l'encontre du positionnement "un seul geste pour tout faire", évidemment…

Quant aux autres revendications (soin, anti-imperfections, anti-âge…), notre expert a noté que très peu d'actifs, ou de peu d'intérêt, étaient généralement mis en œuvre pour y répondre. Mélanie Lindon avait déjà constaté que la promesse concernant l'éclat du teint était bien peu souvent tenue .
Françoise Nielloud s'interroge aussi sur le spectre de protection solaire couvert par ces formules, axé surtout sur les UVB et peu sur les UVA. Et constate que leur potentiel allergisant n'est fréquemment pas anodin : elle a relevé jusqu'à huit molécules aromatiques allergènes dans une formule… autant que d'allégations sur le devant de l'étiquette !

Faut-il donc bannir les BB Crèmes de son arsenal cosmétique ?
À ce jour, la plupart des formules semblent assez peu motivantes, il faut bien l'avouer. Dans leurs évaluations pour le Guide des Meilleurs Cosmétiques 2013-2014 , les experts n'en ont distingué qu'une, pour la richesse de sa phase grasse (qui inclut huiles et cires végétales, beurre de karité…), ses revendications mesurées, sa bonne tolérance cutanée et son profil toxicologique très positif. À découvrir en cliquant ici .

Mais il faut noter aussi qu'actuellement, les BB Crèmes pleuvent sur le marché comme tombent les feuilles en automne. On peut donc espérer voir apparaître de meilleures formules, mieux travaillées, et plus en adéquation avec les revendications affichées. L'Observatoire des Cosmétiques ne manquera pas de vous en informer quand il les aura repérées.

© 2012- 2021  CosmeticOBS

Eléments associés(2)

Bien choisir ses cosmétiquesAutres articles

41résultats