Les cernes vident leurs poches avec la cosmétique !

© Fotolia.com

Zone délicate où la peau y est la plus fine, le contour de l’œil est constamment sollicité (clignements d’œil, travail sur écran, maquillage). Il se pare facilement de cernes et poches disgracieuses qui nous donnent mauvaise mine. Actifs cosmétiques et conseils pour les prévenir et les réduire.

Temps de lecture
~ 8 minutes

Cernes et/ou poches ?

Les cernes et poches ne sont pas les signes des mêmes perturbations. Hérédité, manque de sommeil, âge, stress, mauvaise circulation, fatigue hépatique ou morphologie du visage sont autant de facteurs responsables de l’apparition et de la chronicisation de ces marques sous les yeux.
Les cernes sont des marques en creux sous l’œil. Ils se colorent de bleu-gris à brun quand la circulation sanguine et capillaire y est ralentie. Les pigments du sang, alors mal drainés, s’accumulent dans les vaisseaux et apparaissent par transparence sous forme d’auréole colorée.
Les poches sont des gonflements sous les paupières liées à une accumulation de graisse et d’eau. Cette déficience est favorisée avec l’âge par la perte d’élasticité de la peau à laquelle s’ajoute une mauvaise circulation sanguine et lymphatique dans la zone du contour.

Une bonne hygiène de vie

Pour un visage reposé et serein, sans marques disgracieuses autour des yeux, adoptez une bonne hygiène de vie au quotidien.
Un bon sommeil et une meilleure gestion du stress . Le manque de sommeil et la fatigue liée au stress sont les principaux responsables de la formation des cernes. Il faut dormir suffisamment pour que l’organisme récupère et se répare. La zone du contour de l’œil en sera aussi mieux drainée et moins sujette à se marquer.
Une hydratation de l’intérieur . Buvez de l’eau régulièrement en journée pour maintenir l’épiderme en bonne santé et protéger la zone sensible du contour des yeux.
Une assiette équilibrée . Une alimentation pauvre en gras et riche en antioxydants (fruits et légumes frais, thé vert…), acides gras et vitamines (A, B, C et E) participe au bon maintien du film hydrolipidique, régénère les différentes structures de la peau et aide à diminuer la rétention d’eau.
Évitez l’alcool et les cigarettes. Ils assèchent la peau, ternissent le teint et marquent le contour des yeux.
Protégez-vous du soleil. Les rayons UV aggravent la vasodilatation sanguine du contour des yeux et participent à pigmenter les cernes.
Pensez compléments alimentaires. Pour des cures sur le long terme en période hivernale, des compléments alimentaires à base d’actifs anti-eau, comme la queue de cerise, le thé vert, ou le pissenlit, et toniques circulatoires, comme le mélilot ou le marron d’Inde, aident à détoxifier et drainer le contour des yeux.

Les actifs cosmétiques à privilégier

Oubliez le classique et vieil anticernes, cette espèce de baume coloré qu'on nous demandait d'appliquer le plus uniformément possible sous les yeux pour cacher la couleur des cernes… et qui finissait toujours par s'agglomérer au creux des rides, couler à la faveur d'une larme, empâter l'œil sans même rien faire contre les poches.
Ce temps-là est révolu ! Et la cosmétique, y compris naturelle et bio, nous propose maintenant des solutions globales de soin – anticernes, antipoches, antirides –, certes parfois encore teintées, mais qui agissent à la source du problème, visiblement et rapidement, parfois même en quelques minutes ! Et dans des textures légères et délicates, qui fondent sur la peau sans la marquer, s'il-vous-plaît.
Leurs recettes sont maintenant connues, et elles mettent en œuvre beaucoup d'actifs issus du végétal.

Décongestionner la paupière
Il n'y a pas de secret : pour lutter efficacement contre les cernes et les poches, il faut drainer et décongestionner la paupière inférieure, tout en activant la microcirculation.
Pour cela, il faut, on s'en doute, des agents… drainants et décongestionnants. Par exemple :
petit houx (Ruscus aculeatus),
marronnier d'inde (Aesculus hippocastanum),
hélichryse (Helichrysum italicum),
caféine,
sarrasin (Polygonum fagopyrum),
sureau (Sambucus nigra)…

Fortifier et hydrater la zone
À collagène et élastine denses, peau ferme et tonique. Cela passe par des ingrédients reconstituants et densifiants, comme peuvent l'être les :
mimosa (Mimosa tenuiflora),
guimauve (Althaea officinalis),
prêle (Equisetum arvense), riche en silicium et restructurante du tissu conjonctif
Centella asiatica,
peptides
algues,
acide hyaluronique hydratant et repulpant
huiles végétales riches en acides gras essentiels : bourrache (Borago officinalis), onagre (Oenothera biennis), cameline (Camelina sativa), argan (Argania spinosa) …

Lisser les reliefs
Une peau ferme et bien hydratée est déjà un passeport pour limiter (ou retarder autant que faire se peut) l'apparition des ridules et de la patte d'oie. Mais pour effacer l'aspect flétri du matin, rien ne vaut un bon agent tenseur. Les plus efficaces donnent l'impression que la peau se tend (un peu), et pour les meilleurs d'entre eux, ce n'est pas qu'une impression, cela peut se voir aussi ! Et là encore, le végétal ne manque pas de ressources :
protéines de blé,
gommes (d'acacia, de cellulose…)
association d'acide hyaluronique et de glycérine.

Parer les agressions
On le dit souvent et c'est vrai : la zone du contour des yeux est particulièrement fragile. Et donc tout aussi particulièrement sensible aux agressions diverses. Parmi elles, les attaques des radicaux libres générés par tous les stress oxydatifs, des rayons UV au stress ambiant, qui accélèrent le vieillissement cutané.
Pas un contour des yeux intéressant, donc, sans au moins quelques traces d'antioxydants, de flavonoïdes ou de polyphénols… qui peuvent être de pomme, de raisin, de thé…

Adoucir et apaiser le milieu
Enfin, bien sûr, mieux vaut traiter la zone avec douceur et faire en sorte de l'apaiser de tout ce qui peut contribuer à l'irriter. Et certains actifs sont particulièrement recommandés pour le voisinage des yeux :
euphraise (Euphrasia officinalis),
bleuet (Centaurea cyanus),
souci (Calendula officinalis),
mauve (Malva sylvestris),
réglisse (Glycyrrhiza glabra),
verveine (Lippia citriodora, Verbena officinalis),
hamamélis (Hamamelis virginiana),
aloé vera (Aloe barbadensis)

Les bons gestes à effectuer

La nuit sans fard
C'est vrai pour tous les protocoles de soins de la peau, et ça l'est encore plus pour celle du contour des yeux. Pas question de laisser les paupières s'ensommeiller le soir sans les avoir au préalable soigneusement nettoyées. Une nuit passée sous les couches de maquillage et des impuretés collectées tout au long de la journée laisse présager un réveil assez cauchemardesque.
On nettoie, donc, chaque soir, avec des produits adaptés, aussi doux que possible et sans frotter. L'idéal est d'imprégner un coton de démaquillant, lait nettoyant ou huile, de le laisser poser quelques secondes sur la paupière fermée puis d'étirer vers le bord externe de l'œil. Et de recommencer l'opération jusqu'à ce que le coton reste parfaitement propre.
On peut aussi avec intérêt rafraîchir le matin, avec une eau florale de bleuet ou d'hamamélis.

L'art du tapotement
Les conseils d’utilisation des contours des yeux recommandent souvent de tapoter du bout des doigts la paupière inférieure après l’application du soin. Cela n’a rien d’une fantaisie ou d’un tic des services marketing. C’est simplement que ce geste tonifiant (mais qui doit rester léger, tout de même !) maximise l’action des actifs drainants et microcirculatoires… et rend le produit plus efficace !

HLH-LW

© L'Observatoire des Cosmétiques
© 2014- 2021  CosmeticOBS

Bien choisir ses cosmétiquesAutres articles

41résultats