Minceur : quoi de neuf sous les capitons ?

© Fotolia.com

En journalisme, la minceur est ce qu'on appelle un "marronnier". C'est-à-dire un sujet qui revient périodiquement à chaque saison (le printemps) comme les marrons tombent des arbres à chaque automne. On y revient, donc ! Et alors ? Quoi de neuf sous les capitons ? Quelques produits cosmétiques nouveaux (on ne manque jamais de "lancements" dans ce domaine !) et même quelques-uns recommandés par L'Observatoire des Cosmétiques… mais toujours les mêmes actifs "qui marchent"… et les mêmes conseils d'hygiène de vie qui vont avec !

Temps de lecture
~ 5 minutes

On sait, pour en avoir essayé quelques-uns au cours des années passées, que les produits cosmétiques amincissants ne ressemblent pas exactement à un coup de baguette magique qui réduirait les centimètres ou les rondeurs en deux minutes d'application chaque matin…
On voit bien, sur le marché, apparaître de nouvelles références, de nouvelles textures, voire des kits incluant produits et accessoires de massages divers destinés à potentialiser l'efficacité des actifs incorporés dans les formules… Rien de fondamentalement innovant, mais du nouveau quand même…

Bien sûr, on sait aussi qu'il est illusoire de tout attendre d'une crème mais… on a toujours envie d'y croire, au moins un peu !
Pourquoi pas puisque ça peut aider ? Mais à condition de ne pas oublier les quelques lignes de conduite qui vont faire de celle de notre corps un modèle… fondant !

On ne doit jamais oublier que l’amincissement est une démarche globale qui se décline en 3 points incontournables : une bonne hygiène de vie, un bon cosmétique, un bon massage. Attention : si un des éléments vient à manquer dans ce triptyque, ça ne "marchera" pas !

Une bonne hygiène de vie

Inutile d’investir dans un cosmétique, fût-il le meilleur qui soit, si on ne l'assortit pas des quelques mesures d’accompagnement… qui sont la base réelle de la minceur.

Et c’est d’abord l’assiette qui est visée
Elle doit se faire légère et équilibrée. Sans dire de gros mot et parler de vrai régime, il s’agit bien de la remplir d’aliments plus caractérisés par leur volume que par leur teneur en calories. Vivent les fruits et les légumes riches en fibres, en eau, et en une multitude de nutriments antioxydants et gages également de bonne santé.
On les complète de quelques protéines parmi les moins grasses (poissons, viandes blanches, tofu si on l’aime…) pour nourrir les muscles (ils contribuent à élever notre métabolisme et à "brûler de l’énergie"), on garde la main légère sur les sucres et on fait l’impasse sur quelques desserts, et on boit beaucoup mais surtout de l’eau pour éliminer…
Enfin, on revient aux quelques principes que tout le monde connaît mais qu’on oublie parfois d’appliquer au quotidien.

On bouge aussi !
Il s’agit aussi de dépenser plus de calories qu’on n’en avale (c’est ainsi que le corps peut puiser dans ses réserves… et mincir). Ce qui veut dire, eh oui, se remettre au sport. Pas forcément intensivement, mais régulièrement, on n’y coupe pas : on se remet à marcher, on redécouvre qu’on a un vélo ou une piscine à deux pas de chez soi. L’idéal, c’est un peu tous les jours.

Un bon cosmétique

Un amincissant peut (et doit !) agir à plusieurs niveaux, c’est-à-dire contenir plusieurs types d’actifs, pour qu’ils travaillent en synergie et que chacun potentialise l’effet des autres.
Il s’agit ainsi de :
• limiter le stockage des graisses en contrecarrant le processus de la lipogenèse (qui permet la synthèse des lipides),
• augmenter les dépenses énergétiques des cellules en favorisant la lipolyse (qui permet la dégradation des lipides),
• favoriser l’élimination des graisses et autres déchets en boostant le processus de la microcirculation qui aide au drainage.

Et la formulation d’un bon amincissant pourra être heureusement complétée d’actifs restructurants et raffermissants de la peau, pour éviter les phénomènes de relâchement et de flétrissures qui peuvent découler d’une perte de poids importante.

Parmi les actifs amincissants les plus reconnus, arrive évidemment en tête la caféine, et tout ce qui en contient. Dans la liste des ingrédients :
• Caffeine
• Coffea arabica (café)
• Camelia sinensis (thé vert)
• Paullinia cupana (guarana)

D’autres actifs agissent également pour augmenter les dépenses des cellules en énergie :
• Escin
• Fucus vesiculosus extract (extrait d’algue)
• Garcinia cambogia fruit extrait (fruit du guttier)
• Ginkgo biloba extract
• Theophylline

Côté drainage , les extraits végétaux tiennent la vedette :
• Aesculus hippocastanum bark extract (marron d’Inde)
• Hedera helix extract (lierre)
• Ruscus aculeatus root extract (petit houx)
• Spiraea ulmaria extract (reine-des-prés)

Enfin pour raffermir la peau , on recommande le silicium et les ingrédients qui en contiennent pour leurs effets restructurants du tissu conjonctif :
• Equisetum arvense (prêle)
• Methylsilanol mannuronate

Un bon nombre d'huiles essentielles peuvent aussi jouer le rôle de "tonifiant" de l'épiderme.

Un bon massage

Les meilleurs actifs cosmétiques du monde ne pourront rien (ou pas grand-chose) si on se contente d’appliquer rapidement le produit une fois de temps en temps.
En la matière, d’abord, la persévérance paie. Une fois la démarche engagée, la crème doit s’appliquer chaque jour, sans exception, et de préférence matin et soir (éventuellement avec une formulation un peu différente du produit, ça se fait de plus en plus…). Même si on est fatiguée, même si on est très pressée…
L’insistance du geste est également primordiale. Une douce caresse furtive avec un peu de crème dans la main est agréable… mais peu efficace. Le vrai bon massage a en effet un rôle prépondérant dans l’action du produit. Il permet de dissocier les amas de collagène (il "décolle" les graisses) et active aussi le système lymphatique qui favorise les processus d’élimination.
Quelques fabricants conseillent des techniques de massages sur la notice de leur produit : adoptez-les. Allez-y franchement, et même insistez un peu, ça n’en sera que mieux.

Et un dernier conseil

On voit encore bien des promesses mirobolantes sur les étiquettes des amincissants. On n’est pas forcé d’y croire totalement (et on peut, si on était tenté d’y croire quand même, relire le tout début de cet article…).
Les résultats affichés de tests d’efficacité représentent toujours un argument en faveur du produit, à condition bien sûr qu’ils soient suffisamment détaillés et chiffrés, et qu’on sache notamment sur combien de personnes ils ont été pratiqués et pendant combien de temps… Et attention, on parle bien des tests d’efficacité où on mesure précisément l’action du produit, et non de seuls tests de satisfaction où on demande à des consommateurs s’ils ont trouvé que la crème était agréable à utiliser…

Voilà. Il n’y a plus qu’à… !

© L'Observatoire des Cosmétiques
© 2014- 2021  CosmeticOBS

Eléments associés(1)

Bien choisir ses cosmétiquesAutres articles

41résultats