lundi 16 février 2009Bien choisir ses cosmétiques

Quels cosmétiques pour une peau mature ?

© tbel - fotolia.com

C'est un processus inéluctable. Comme nos artères et notre organisme tout entier, peu à peu et dès le premier jour de la vie, la peau vieillit. Au fil des semaines, des mois, et surtout des années, les signes de cette évolution se font de plus en plus visibles. Comme notre envie de les cacher, voire de ralentir le processus… Mais comment s'y prendre, et qu'est-ce qui marche vraiment ? Quels sont les secrets des "anti-âge" cosmétiques ?

Temps de lecture
~ 7 minutes

Le vieillissement cutané est un phénomène naturel, fortement influencé par les facteurs génétiques ou hormonaux, avec, pour les femmes, l'étape cruciale de la ménopause. Il peut aussi être accéléré par une mauvaise hygiène de vie (tabac, régime alimentaire déséquilibré, pollution environnante…) ou par des sur-expositions aux rayons UV. La bonne nouvelle, c'est qu'a contrario, il peut être ralenti, voire limité, grâce à un très bon entretien de la peau, régulier, qui peut commencer (avis à tous et à toutes !) dès la fin de l'adolescence. Mais même ensuite, on peut encore "faire quelque chose"…

Portrait d'une peau mature

C'est une évolution lente… mais peu à peu, la peau a tendance à s'assécher au fur et à mesure que les sécrétions sébacées (si importunes à l'adolescence !) diminuent. À partir de 40 ans environ, elle s'affine, s'assèche et perd de sa tonicité. Lentement, mais sûrement.

Des marques de relâchement


pmat1 Sur les parties les plus fragiles du corps (cou, décolleté, dessous des bras, intérieur des cuisses, ventre…), elle se distend peu à peu, se relâche ou s'affaisse. Sur le visage, elle perd de son élasticité, se distend, se marque de ridules puis de rides, d'abord autour des yeux et aux coins de la bouche, puis sur le front, puis partout ailleurs.

Des marques de vieillissement


Elle devient de plus en plus réactive au soleil, de façon assez hétérogène, ce qui se traduit par l'apparition de taches pigmentaires. Passés 70 ans même, l'épiderme tend à s'atrophier et la peau (surtout celle du visage) devient de plus en plus fine, fragile et sensible, alors que, la desquamation (et l'élimination des cellules cornées) ralentissant, elle peut aussi s'épaissir dans certaines zones et notamment les coudes, les talons ou les genoux…

Agir au quotidien

L'âge des cellules cutanées n'est pas seul en cause : la rapidité et l'importance du vieillissement de la peau dépendent aussi de plusieurs facteurs sur lesquels on peut agir, et le plus tôt est toujours le mieux.

Méfiance au soleil


pmat2 La longueur et la répétition des expositions solaires sont les premiers facteurs d'accélération du vieillissement de la peau. Il ne s'agit pas de rester à l'ombre toute sa vie, mais de se protéger efficacement à l'aide de crèmes solaires à fort indice SPF, dès le plus jeune âge et à chaque exposition, tout en évitant les heures de plus fort ensoleillement (entre 12 h et 16 h), quand les rayons sont les plus actifs… et les plus nocifs.

Nourriture de l'intérieur


pmat3 L'alimentation joue bien sûr son rôle dans l'aspect de la peau. Pour garder souplesse et fermeté comme pour assurer sa protection antiradicalaire face aux agressions extérieures (pollution, climatisation, stress…), elle a besoin de protéines, d'acides gras essentiels, de vitamines (notamment A et E en suffisance), de sels minéraux bien choisis, d'antioxydants… comprenez : de beaucoup de fruits et de légumes, de poissons gras, de légumes secs et de céréales… et certainement pas de régimes restrictifs et déséquilibrés comme on peut lui en faire subir plusieurs fois dans une vie. Elle a besoin de beaucoup d'eau, aussi, pour avoir en permanence une source d'hydratation à disposition. Pas d'alcool, en revanche, ni de tabac et de sa fumée, faut-il le rappeler ?

Soins attentifs


pmat4 Quand on regarde dans le miroir les premières rides qui se creusent… il est déjà bien tard. Attention, on n'a pas dit trop tard, on peut toujours alors adopter de bons gestes. Mais plus la peau est soignée et choyée en amont, mieux elle résiste aux assauts du temps. Les mots-clés de sa bonne santé : nettoyages doux quotidiens, hydratation et protection. Ce qui se traduit simplement par : pas un soir sans démaquillage, pas un jour sans crème hydratante et nourrissante. Le "programme" commence dès que possible : l'attention portée à son apparence à l'adolescence est un bon tremplin pour adopter ces deux gestes précieux et ne plus s'en départir ensuite.

Les actifs qui marchent

Et les cosmétiques anti-âge ? Bien sûr, eux aussi sont utiles. Surtout s'ils contiennent les ingrédients les plus efficaces… et évitent les moins recommandables.
Ainsi l'alcool (desséchant et ennemi d'une bonne hydratation) est à éviter sous toutes ses formes, dans les lotions toniques comme dans les crèmes (dans les listes d'ingrédients, il se repère aux appellations : Alcohol, Alcohol denat.). Attention aussi aux parfums, qui en contiennent pratiquement toujours et qu'il vaut mieux vaporiser sur les vêtements plutôt que directement sur la peau.
Méfiance également vis-à-vis de certains actifs anti-âge pourtant réputés : le rétinol (et surtout l'acide rétinoïque) ou les acides de fruits (les AHA) peuvent, surtout sur des peaux sensibles, se révéler assez agressifs pour l'épiderme.
Sans parler de tous les ingrédients irritants ou sensibilisants, qui ne font que fragiliser la peau un peu plus à chaque application… Mais qu'on se rassure : la cosmétique ne manque pas de ressources intéressantes pour lutter contre les signes du temps qui passe.

Les actifs hydratants


pmat5 Pour contrecarrer le processus d'assèchement de la peau, une crème anti-âge doit contenir d'abord suffisamment d'ingrédients destinés à soutenir et préserver son hydratation. Ils peuvent prendre plusieurs formes :

• les occlusifs (qui forment comme un "film étanche" sur l'épiderme et empêchent sa déshydratation) : vaseline, paraffine, lanoline, huiles minérales, cires…
• les humectants (qui maintiennent la teneur en eau, tant du produit cosmétique lui-même que de la peau) : glycérol, propylène glycol…
• les hydratants à proprement parler : urée, acide lactique et lactates, acide pyrrolidone carboxylique (PCA) et ses sels…

Les actifs antioxydants

Ils combattent et s'opposent à l'action des radicaux libres et le stress oxydatif qu'ils génèrent, facteurs de vieillissement des cellules de l'organisme tout entier et de celles de l'épiderme en particulier. Ils peuvent être d'origine naturelle ou synthétique :

• coenzyme Q10 ou Ubiquinone
• acide alpha-lipoïque (ALA)
• vitamine A (Retinol) et ses esters (Retinyl palmitate…) et Rétinaldéhyde (attention : l'acide rétinoïque, lui, est interdit en cosmétique)
• vitamine C (acide ascorbique) et ses esters (Ascorbyl palmitate…)
• vitamine E (Tocopherol) et ses esters (Tocopheryl acetate…)

Certains extraits végétaux, notamment ceux des plantes riches en polyphénols, manifestent également une activité antioxydante :

pmat6_01 • plantes à anthocyanes : vigne, baies
• bioflavonoïdes : Citrus, soja, vigne, Ginkgo biloba
• proanthocyanidines : thé, raisin
• catéchines : thé, chocolat, pommes, poires

Les macromolécules de la matrice extracellulaire

Elles sont dotées d'effets occlusif et filmogène, d'où elles tirent leurs propriétés d'agents hydratants et tenseurs :

• Collagène
• Élastine
• Acide hyaluronique et ses sels

Et un peu de philosophie

pmat7 Il faut le dire : tous les actifs anti-âge agissent en renforçant et restructurant l'épiderme. Ils l'aident à réparer par lui-même les dommages du temps, et leur efficacité ne peut se juger, au mieux, qu'à moyen terme, au bout de plusieurs semaines d'utilisation. D'autres travaillent dans l'instant, sur l'aspect immédiat de la peau : c'est le cas de certains pigments, qui, grâce à leurs propriétés optiques particulières (ils diffusent ou reflètent la lumière), masquent les rides. Immédiatement, mais temporairement. Parce qu'une fois qu'elles sont là, les rides, et même si on peut les faire diminuer de quelques dixièmes de millimètres… eh bien, oui, elles sont là. Rien ne sert de se désespérer. Et quand on a fait tout ce qu'il fallait pour les limiter… ne reste plus qu'à tenter de les apprécier !

© L'Observatoire des Cosmétiques
© 2009- 2021  CosmeticOBS

Bien choisir ses cosmétiquesAutres articles

41résultats