mercredi 14 décembre 2016Bien utiliser ses cosmétiques

Avoir de beaux cheveux, ça se prépare !

undefined

Secs, cassants, ternes, difficiles à coiffer…Les cheveux n’en font parfois qu’à leur tête ! Pourtant, s’ils donnent du fil à retordre, c’est sans doute parce qu’ils sont maltraités, et ils le font savoir. Avoir des cheveux en bonne santé passe par un rituel de soins, en plusieurs étapes. Révision des fondamentaux pour arborer une chevelure digne de ce nom.

Temps de lecture
~ 7 minutes

La beauté des cheveux implique d’abord l’analyse de leur nature. Une fois qu’on a compris comment ils sont et de quoi ils ont besoin, il est facile d’effectuer la bonne routine beauté ! Elle se compose de trois étapes fondamentales.

Le lavage

Trouver le bon produit
Le premier réflexe est de regarder la composition du shampoing. C’est une règle à laquelle il ne faut jamais déroger, tant elle est essentielle pour la bonne santé des cheveux.
Dans la mesure du possible, il faut essayer d’éviter les shampoings à base de silicones et de sulfate, car, à long terme, il y a un risque "d’étouffement" de la fibre capillaire. Autrement dit, les cheveux peuvent perdre de leur volume, être ternes et alourdis.
Il faut également surveiller les parfums et les colorants, qui sont présents dans la formulation du shampoing. Ils peuvent être irritants et allergisants à la longue.
Le choix du shampoing se fait en fonction de la nature des cheveux. Pour celles et ceux qui ont des désagréments capillaires précis (pellicules, manque de volume, cheveux rengraissant trop vite), il convient de choisir un produit dont les actifs, présent dans la formulation, répondent à ces problématiques, justement.
Les cheveux normaux, quant à eux, ont un entretien simplifié. Une base lavante neutre est suffisante, comme les shampoings pour bébé, par exemple.
Il est également recommandé de faire une cure détox, une à deux fois par an, pour aider les cheveux à se débarrasser de tous les adjuvants présents dans les shampoings. Il suffit d’utiliser une base lavante neutre pendant une quinzaine de jours à la place de ses produits habituels. La fréquence des shampoings, quant à elle, reste la même, en fonction de la nature des cheveux

À quelle fréquence ?
Bien que se laver les cheveux soit un geste routinier, il n’est pas toujours évident de savoir combien de fois par semaine le faire.
Il n’y a pas de réponse type. Tout dépend de la nature des cheveux. Les chevelures à tendance grasse peuvent être nettoyées tous les deux jours, donc trois fois par semaine. Pour les cheveux normaux et secs (y compris les crépus), un shampoing deux fois par semaine est suffisant.
Certains décident de ne plus se laver les cheveux avec du shampoing, jugé trop abrasif pour le cuir chevelu. C’est la tendance du "no poo",("pas de shampoing", en français), mais c'est un choix extrême (voir l’article Low poo, No poo : pourquoi, pour qui ?) .

Comment l’appliquer
Le shampoing s’applique sur toute la tête. Il faut masser le cuir chevelu, pour le débarrasser de toutes impuretés accumulées, comme la sueur, la pollution, les résidus de certains cosmétiques, et retirer l’excès de sébum.
Pour le rinçage, une eau tiède, ou froide (si on la supporte) est préférable à une eau trop chaude, celle-ci excitant les glandes sébacées. Les cheveux auront donc tendance à graisser plus rapidement. De plus, un rinçage à froid permet de refermer les écailles des cheveux, et les rend plus brillants.

Quid du shampoing sec ?
Pour éviter de se laver les cheveux trop souvent, il est possible de " tricher "avec un shampoing sec.
Au niveau de la composition, ces produits ne sont pas plus mauvais que d’autres. Ils sont généralement formulés à partir de poudres minérales ou végétales, comme le talc ou la poudre de riz, afin d’absorber l’excès de sébum.
Les shampoings secs sont, souvent, sous forme d’aérosol, ce qui rend l’utilisation d’autant plus simple. Ils s’appliquent sur cheveux secs donc, à 30 cm des racines (pour éviter d’avoir des trainées blanches sur les cheveux). Après un léger massage crânien de quelques minutes, les cheveux doivent être brossés pour ôter les résidus de poudre.

Les soins

Bien que les shampoings aient des revendications de traitement, ils ne sont souvent pas suffisants pour entretenir les cheveux en profondeur.
Des soins sont donc recommandés, en complément du shampoing. Ils peuvent être appliqués avant, ou après le shampoing. Plusieurs sortes de soins existent :

L es huiles végétales
Il est possible de traiter certaines problématiques, comme la sécheresse capillaire, ou le manque de brillance, en faisant des bains d’huiles. Il s’agit d’appliquer des huiles végétales sur les cheveux, et de laisser poser.
Le temps de pose diffère, selon la longueur des cheveux, leur nature, et les problèmes qu’ils rencontrent. Les bains d’huiles se font toujours avant les shampoings, pour éviter qu’il ne reste des résidus graisseux.

Les masques
Ces produits, intensifs, sont faits pour traiter le cheveu en profondeur. Le temps de pose est souvent supérieur à 10 minutes, afin que les actifs aient le temps d’agir.
Ils peuvent être appliqués avant ou après le shampoing. C’est selon les indications du produit utilisé.
Attention, certains produits ne sont pas faits pour être posés sur l’ensemble de la chevelure. Un masque nourrissant appliqué sur les racines risque de les graisser, tandis qu’un soin contre les pellicules n’a pas beaucoup d’effet sur les longueurs.

Les après-shampoings
Les après-shampoings ont, contrairement aux masques, une action plus superficielle. C’est la raison pour laquelle le temps de pose est plus court, en général, pas plus de cinq minutes. Les après-shampoings ne vont pas réparer les cheveux comme un masque, mais ils facilitent le démêlage.
Petite précision pour les cheveux colorés, les soins spécialisés sont de rigueur. Les colorations abiment les cheveux, et les fragilisent. Appliquer des masques ou des après-shampoings adaptés va nourrir les cheveux, et essayer de régénérer autant que faire se peut la fibre capillaire.
Il est d’ailleurs important de rappeler qu’il ne faut pas abuser des colorations, les ingrédients contenus dans beaucoup d’entre elles peuvent être cancérigènes, allergisants, et/ou irritants.
De manière globale, il est inutile de laisser les produits poser plus de temps que ce qui est indiqué. Cela ne rendra pas les cheveux plus beaux pour autant. Au contraire, une exposition trop longue aux actifs contenus dans les produits peut abîmer la fibre capillaire.

Le coiffage

La brosse idéale
Le brossage apporte non seulement de la brillance, mais permet aussi au cuir chevelu d’être stimulé, et de le débarrasser des résidus polluants accumulés, ou encore des résidus de produits cosmétiques .Bien que le geste soit routinier, les enjeux sont de taille, bien choisir sa brosse est donc de rigueur.
Encore une fois, c’est le type de cheveux qui va déterminer la brosse adéquate.
Pour les cheveux fins, les brosses 100 % poils de sanglier sont recommandées. Le poil est doux et ne risque pas de fragiliser encore plus la fibre capillaire.
Les plus épais, quant à eux, peuvent aller se faire brosser par des poils de sanglier et de nylon. Petite précision tout de même, pour les cheveux bouclés, qui devront opter pour des brosses mixtes à dents espacées. Pour ne pas casser les boucles, justement.

Cheveux et chaleur
Beaucoup de femmes, après un shampoing, utilisent un appareil chauffant pour se coiffer. Pourtant, les températures trop hautes ont tendance à fragiliser la fibre capillaire. L’utilisation de d’appareils chauffants n’est pas à proscrire pour autant, il y a simplement quelques règles à respecter.

Avec un sèche-cheveux
Première chose à faire, ne pas se sécher les cheveux s’ils sont vraiment mouillés, il faut les pré-sécher avec une serviette éponge. En effet, plus les cheveux sont essorés, plus ils seront protégés de la chaleur émise par le séchoir.
Quand c’est au tour du sèche-cheveux, il est important de ne pas utiliser des températures trop hautes, qui vont avoir tendance à assécher et casser les cheveux. Pour protéger encore plus les fibres capillaires, il ne faut pas tenir le sèche-cheveux trop près des racines.
Enfin, pour fixer la position des cheveux, finir avec un souffle d’air froid est toujours une bonne idée.

Avec un lisseur/boucleur
Ce type d’appareils ne s’utilise jamais sur cheveux mouillés. Il faut obligatoirement passer par l’étape séchage, à l’air libre, à l’aide d’un sèche-cheveux. Avec un boucleur, ou un lisseur, il faut éviter les températures trop élevées. D’ailleurs, pour limiter le temps d’utilisation de ces appareils, il existe des produits coiffants, qui aident à accélérer la mise en forme.

Bien que tous ces gestes soient des habitudes, ils sont parfois mal effectués. Finalement, avoir la chevelure de Raiponce est à la portée de tous. Il suffit juste de leur donner de l’attention.

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
© 2016- 2021  CosmeticOBS

Bien utiliser ses cosmétiquesAutres articles

56résultats