lundi 28 novembre 2016Bien utiliser ses cosmétiques

Highlighter : mode d’emploi

undefined

Highlighter… Ce terme est omniprésent dans la presse féminine, dans la bouche des bloggeuses beauté ou encore chez les distributeurs de cosmétiques. Plus qu’un effet de mode, l’highlighter semble s’imposer dans la trousse de beauté de Madame Tout-Le-Monde. Oui, mais c'est quoi ? Et comment s’en servir ? Petite leçon pour toutes celles (et ceux aussi) qui veulent illuminer leur teint sans pour autant ressembler à un arbre de Noël.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Highlighter, ça veut dire quoi ?

Les anglicismes auront notre peau ! Highlighter veut tout simplement dire « enlumineur » en bon français. Après traduction, son utilité n’est que plus claire. Le principe est simple : un highlighter sert à illuminer la partie du visage sur laquelle on va l’appliquer.Il est important de préciser que l’enlumineur est un produit, et non pas une technique de maquillage.La technique en elle-même, s’appelle le strobing. Il s’agit de sculpter le visage en accentuant certains points de lumière du visage. Le strobing apparait donc comme le contraire du contouring, dont le but est de redessiner le visage en travaillant les ombres.Le strobing offre l’avantage d’être plus facile à réaliser !

Pour qui ?

Contrairement à certaines techniques de maquillage, le strobing est recommandé pour n’importe quelle personne souhaitant donner un coup d’éclat à son teint. Petite mise en garde cependant aux personnes dont la peau à tendance à briller naturellement.
Le but du strobing est précisément d’apporter de la brillance au visage. Pour les peaux grasses, un maquillage matifiant est plus recommandé

Comment ?

Pour bien illuminer son teint sans pour autant ressembler à une boule à facettes, on n’utilise pas l’highlighter sur tout le visage. Les zones à travailler sont les pommettes, le menton, l’arête du nez, l’arc de cupidon (le dessus de la lèvre) et le menton.
Avant tout, il faut bien choisir son enlumineur. Ils existent sous forme de fards ou de crèmes. Le fard est souvent plus facile à travailler, il s’estompe mieux. De plus, la texture fard est recommandée pour les peaux à tendance grasse puisque sa poudre aura une action matifiante.
Pour plus de précision, il faut appliquer l’enlumineur avec un pinceau. Là encore, deux choix sont possibles. Pour les pommettes, il est plus pratique d’utiliser un pinceau éventail. Pour le front, l’arête du nez ou encore le menton, un pinceau plat est recommandé car plus précis. 
Sur les pommettes, on peut se permettre d’utiliser une couleur plus irisée, tout en restant soft. En revanche, pour le reste du visage, il vaut mieux travailler avec des fards brillants, certes, mais discrets et non pailletés. Les teintes plus soutenues ou plus brillantes sont plus facilement portables en soirée.De façon plus générale, les fards rosés sont recommandés pour les peaux claires. Les peaux plus foncées peuvent se tourner vers des teintes plus dorées.

L’highlighter s’impose donc comme le produit make-up adapté à tous les niveaux et toutes les peaux. Facile d’utilisation, il permet d’avoir un teint sculpté et frais de jour comme de nuit, 365 jours par an.

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
© 2016- 2021  CosmeticOBS

Bien utiliser ses cosmétiquesAutres articles

56résultats