lundi 5 décembre 2016Bien utiliser ses cosmétiques

Pinceaux de maquillage : comment s’en servir ?

undefined

Utiliser ses doigts pour se maquiller ? Infamie pour les aficionados du maquillage. Alors qu’avant, appliquer son fond de teint avec les mains était monnaie courante pour le commun des mortelles, la tendance est désormais d’avoir les mêmes outils qu’un maquilleur professionnel (mais attention : qui dit outils identiques ne veut pas forcément dire résultats comparables !). Sauf que parfois, c’est un peu compliqué de savoir exactement à quoi sert chaque pinceau. Petite séance de décryptage pour devenir la reine de la truelle.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Beaucoup ont tendance à penser que les pinceaux dédiés au maquillage sont destinés aux matières sèches, pas du tout. Ils sont pensés pour travailler aussi des textures et liquides comme le fond de teint le correcteur.
Avant d’acheter un set de pinceaux, il faut s’attarder sur leurs poils. Il existe des poils synthétiques, et des poils naturels, d’origine animale (chèvre ou écureuil pour la plupart) donc. Outre les convictions éthiques personnelles qui peuvent orienter vers une sorte plus que vers une autre, il faut savoir aussi que le rendu ne sera pas la même. Les poils naturels seront préférés pour appliquer des matières légères, tandis que les poils synthétiques, plus rigides, permettent une pose plus précise.

 1. Le teint

Fond de teint : le pinceau est plat, afin d’étaler au mieux la matière sur la peau pour un rendu homogène et lisse.

Poudre : assez dense et touffu, il épouse la forme du visage. Il est également pensé pour estomper le surplus de poudre.

Anticernes/Imperfections : pour camoufler ses imperfections de façon précise et localisée, il est important de ne pas travailler le correcteur au doigt mais au pinceau. Pour cela, il doit être fin, plat, avec des poils denses pour bien appliquer la matière.

Blush : pour ne pas se transformer en sosie de Bozo le Clown, le blush doit être appliqué en couche légère puis être estompé. Raison pour laquelle le pinceau dédié à cette tâche est souple, de forme biseautée pour sculpter les pommettes.

Pinceau éventail : contrairement à ce que son nom indique, il n’est d'aucune aide pour se rafraîchir. En revanche, sa forme est parfaite pour appliquer les enlumineurs sur les pommettes, sans trop les charger.

 2. Le regard

Ombre à paupières : pour appliquer l’ombre à paupières comme un chef, il faut passer par plusieurs étapes, donc par plusieurs pinceaux. D’abord on utilise un pinceau plat et dense pour déposer la matière sur la paupière. Ensuite on utilise un pinceau fluffy (duveteux en anglais). Il est touffu et très souple et permet donc d’estomper le fard partout sur la paupière, y compris dans les creux.

Eye liner : pour l’eye-liner, il y a plusieurs écoles. Pour celles dont la dextérité n’est plus à prouver, cela peut se faire au pinceau. Il doit donc être court, plat et biseauté afin de réaliser facilement (du moins on l’espère) un trait de liner le long de la paupière. Pour les Cléopâtre en herbe, il existe des eye-liners avec un pinceau feutre déjà intégré, pour une application plus simple et plus rapide.

Sourcil : finie l’époque où on remettait le crin en place à l’aide du doigt mouillé, l’ère du sourcil roi a commencée. Son outil dédié est souvent double. D’un côté, le pinceau est biseauté et ferme pour pouvoir combler les espaces et structurer la ligne. De l’autre, on trouve un goupillon qui coiffe le sourcil et qui enlève aussi le surplus de maquillage, pour éviter le côté Frida Khalo.

 3. La bouche

Le pinceau à lèvres est ferme avec une pointe arrondie. Il peut extraire suffisamment de matière sur le grain du rouge à lèvre. Son extrémité pointue permet une application précise, et définit parfaitement le contour de la bouche.

Si cette armada est censée apporter plus de précision, de netteté et de propreté au maquillage, il est primordial d’en prendre soin. Les pinceaux sont en contact direct avec la peau. Il faut les nettoyer souvent (plusieurs fois par mois), les ranger à l’abri de la poussière. Pour celles qui ont besoin de faire des retouches dans la journée, et donc d’avoir leur matériel sur elles, tous les pinceaux existent en version rétractable. Au moins, pas de risque de se coller sur la figure la poussière gisante au fond du sac à main.
Enfin, sachez que pour la panoplie complète, il faut compter une moyenne de 50 € pour quatre à cinq pinceaux. Un kit complet qui en compte une dizaine ira chercher jusqu'à 200 €. La technique a un prix !

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
© 2016- 2021  CosmeticOBS

Bien utiliser ses cosmétiquesAutres articles

56résultats