CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
24 avril 2018Billets d'humeur

Le meilleur des mondes de la beauté ! pro

Jean-Claude Le Joliff

En 1932, Aldous Huxley essayait d’imaginer ce que serait le monde futur dans la beauté. Il disait que ce monde devrait être parfumé et que la cellulite n’y aurait plus sa place. On dirigerait les goûts des membres de la société vers des loisirs nécessitant l’achat d’équipements spécialisés au lieu de l’appréciation des passe-temps gratuits ou bon marché. On les conditionne, par exemple, à ne pas aimer la nature, au motif que ce goût n’engendre pas assez d’activité économique. Il parlait de la façon dont les produits pouvaient être conçus car, selon lui, sur la façade de la nouvelle Abbaye, on revendiquait le meilleur orgue parfum et de la couleur de Londres. Mais aucun mot de son successeur potentiel, le robot de formulation !!!!!

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO