lundi 21 juin 2021Congrès

Biodégradabilité, écotoxicité : comment anticiper l'impact des ingrédients cosmétiques sur l'environnement

Biodégradabilité, écotoxicité : comment anticiper l'impact des ingrédients cosmétiques sur l'environnement

C’est dans l’air du temps, et on s’inquiète de plus en plus des impacts négatifs des ingrédients et des formules cosmétiques, particulièrement des produits rincés et des produits solaires sur les milieux aquatiques. Lors des Cosmetic Days organisés par Cosmed les 10 et 11 juin 2021, Cyril Durou, écotoxicologue au sein de la société de conseil et de services CEHTRA, est venu préciser quelques notions fondamentales et présenter les outils à mettre en œuvre pour procéder à cette évaluation.

Temps de lecture
~ 9 minutes

La biodégradabilité est une mesure de la transformation des ingrédients, par des micro-organismes, en produits de dégradation, voire en produits ultimes comme le dioxyde de carbone ou l’eau.
L’écotoxicité, elle, s’intéresse aux effets des ingrédients sur les organismes de la flore et de la faune de l’environnement, quels que soient les compartiments considérés : aquatiques, sédimentaires ou sols.

“Pour évaluer ces deux paramètres, il faut d’une part connaître la composition qualitative et quantitative de la formule et d’autre part les propriétés des ingrédients”, a indiqué d’entrée Cyril Durou.
Et cette évaluation est plus que jamais d’actualité dans le contexte réglementaire actuel, de plus en plus “vert”.

Le Green Deal européen

Les premières réglementations européennes sur les produits chimiques datent des années 60 et comptent aujourd’hui environ 40 textes, dont le Règlement sur les produits cosmétiques.
Le “Pacte vert pour l’Europe”, qui comprend une Stratégie Chimique Durable et un plan d’action “Zéro pollution”, est une feuille de route destinée à transformer l’économie, la rendre durable et climatiquement neutre.

Cette nouvelle vision pour la politique chimique va avoir de nombreux impacts, puisqu’elle se propose :
• d’étendre l’approche de la gestion de risque classiquement utilisée, par exemple dans REACH, pour la …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CongrèsAutres articles

575résultats