mercredi 17 février 2021Comptes-rendus Congrès

Cosmétiques : une question d'humanité ?

Anthony Mathé

La pandémie a mis en exergue le besoin de contact, de réconfort et de soutien. Et ce n’est pas anodin si le mot “humain” s’invite de plus en plus en dans la communication des marques. Mais finalement, qu’est-ce qui se cache derrière ce mot ? Anthony Mathé, sémiologue, l’a décortiqué à l’occasion de la Matinée de la Beauté du 11 décembre 2020, organisée par le CEW France.

Temps de lecture
~ 3 minutes

“Humain, voilà un terme des plus savoureux”, introduit Anthony Mathé. “Une notion qui encapsule tout ce qui fait sens aujourd’hui, nos façons de faire, nos incertitudes, nos croyances, nos convictions, notre époque, le devenir de notre secteur et bien plus encore”.

Selon le sémiologue, quand on dit “humain”, on a à l’esprit d’autres mots qui sont un peu les “totems” de nos pratiques professionnelles et industrielles. Ces termes sont :
• Amour,
• Attention,
• Authenticité,
• Bienveillance,
• Bonté,
•“Care”,
• Diversité,
• Écoute,
• Empathie,
• Générosité,
• Gentillesse,
• Partage,
• Solidarité.

Mais comme l’homme a également sa part d’ombre, on peut tout aussi bien penser à :
• Bêtise,
• Complexité,
• Conflit,
• Contradiction,
• Désespoir,
• Emmerdes,
• Fragilité,
• Inconstance,
• Insensibilité,
• Paradoxe,
• Sensibilité.

“Bien sûr, on peut envisager l’humain dans tout ce qu’il a de critiquable”, reprend Anthony Mathé. “Mais il est plus intéressant d’appréhender cette notion au regard de ce que l’on fait en sémiologie. D’un point de vue anthropologique, ça n’est pas simplement la beauté ou l’émotion. Ce sont des cadres de pensée, symboliques et pratiques qui permettent de créer du sens ensemble. Et depuis le premier confinement …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Comptes-rendus CongrèsAutres articles

485résultats