Numéros de lot, code-barres : que disent-ils ?

© Thinkstock/L'Observatoire des Cosmétiques

Ces suites de chiffres et de sigles peuvent paraître bien obscures, et ainsi en grande partie inutiles. Pourtant, s'ils sont obligatoires sur les étiquettes des produits cosmétiques, c'est qu'ils y ont un vrai rôle d'information. Et chaque consommateur est à même de les comprendre, pour savoir s'en servir, quand il en est besoin.

Temps de lecture
~ 3 minutes

On a l'habitude de voir les codes-barres sur tous les produits de consommation, et les cosmétiques ne font pas exception. La réglementation exige aussi qu'un numéro de lot figure sur leur emballage. On y prête rarement attention, et pourtant ils sont tous deux porteurs d'informations qui permettent d'identifier le produit. Et dans certains cas, cela peut avoir une importance cruciale.

Le numéro de lot

C'est la base de la traçabilité d'un produit.
Un numéro de lot est obligatoire sur l'emballage primaire (pot, tube, flacon… qui est en contact avec la formule) et l'emballage secondaire (étui carton…). Une seule dérogation à ce principe est prévue : en cas d’impossibilité pratique due aux dimensions réduites des produits cosmétiques (c’est notamment le cas pour le maquillage…), ce numéro peut ne figurer que sur l’emballage secondaire. Il n'a pas de place attitrée et peut se trouver sur le pli du tube, le dessous du pot, le haut du flacon… il n’en reste pas moins qu’il doit figurer quelque part.

Il n'est pas réellement codifié : sa forme et la façon dont il est élaboré sont à la discrétion du fabricant. Cela peut être une suite de chiffres et/ou de lettres, une date, un numéro …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Conseiller les consommateursAutres articles

21résultats