lundi 13 avril 2015CSSC

MBBT [nano], β-Arbutin, Dichloromethane : 3 Opinions du CSSC

© L'Observatoire des Cosmétiques

Lors de sa réunion plénière du 25 mars 2015, le CSSC a adopté trois Opinions sur le filtre solaire nano Methylene bis-benzotriazolyl tetramethylbutylphenol, le β-Arbutin et le Dichloromethane. Ces Opinions sont ouvertes à la consultation jusqu’au 22 mai 2015.

Temps de lecture
~ 10 minutes

Methylene bis-benzotriazolyl tetramethylbutylphenol [nano]

Background

La soumission II sur le MBBT a été présentée au Comité Scientifique pour la Sécurité du Consommateur (CSSC) en janvier 2013 pour évaluer la sécurité de sa forme nano. L’Opinion du CSSC concluait que :
“Comme aucune donnée appropriée sur la génotoxicité du MBBT sous sa forme nano n’a été fournie, aucune conclusion sur la sécurité de cette substance ne peut être tirée. Cependant, en ce qui concerne les effets systémiques, l’application cutanée du nano-MBBT ne semble pas préoccupante”. (SCCS/1443/11)
En août 2014, BASF a transmis un nouveau dossier de sécurité qui résume les résultats analytiques et toxicologiques obtenus par des études de génotoxicité réalisées avec des formes nanos et non-nanos du MBBT.

Pour le background complet, voir l’article
CSSC : 3 demandes d’Opinion, du 7 janvier 2015.

Opinion

1. Sur la base des données fournies, le CSSC considère-t-il que le Methylene bis-benzotriazolyl tetramethylbutylphenol (CAS n°103597-45-1) est sûr quand il est utilisé dans les produits cosmétiques dans ses formes nanos dans les conditions d’utilisation actuelles à une concentration maximale allant jusqu’à 10 % ?

Le calcul de la marge de sécurité dans cette Opinion est basé sur une étude de toxicité cutanée …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CSSCAutres articles

201résultats