CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
17 septembre 2018CSSC

Methoxypropylamino cyclohexenylidene ethoxyethylcyanoacetate (S87) : demande d'Opinion au CSSC pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

???

Le filtre anti-UV Methoxypropylamino cyclohexenylidene ethoxyethylcyanoacetate (S87) va faire l’objet d’une nouvelle évaluation de sa sécurité par le CSSC. La demande en a été faite par la Commission européenne et a été publiée le 10 septembre 2018. Le Comité Scientifique a jusqu’en février 2019 pour donner son Opinion.

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Background

La soumission I pour le filtre anti-UV Methoxypropylamino cyclohexenylidene ethoxyethylcyanoacetate (S87) (CAS : 1419401-88-9), dont le nom chimique est 2-Ethoxyethyl (2Z)-2-cyano-2-[3-(3-methoxypropylamino)cyclohex-2-en-1-ylidene]acetate, a été soumise par Cosmetics Europe en juin 2016.
En juillet 2017, le CSSC a adopté une Opinion sur le Methoxypropylamino cyclohexenylidene ethoxyethylcyanoacetate (S87) (CAS : 1419401-88-9) (SCCS/1587/17), avec la conclusion suivante :
“Sur la base des données fournies, le CSSC estime que le potentiel génotoxique du Methoxypropylamino cyclohexenylidene ethoxyethylcyanoacetate (S87) ne peut pas être exclu. De ce fait, le CSSC ne peut pas conclure sur la sécurité du S87.
Des données supplémentaires sont nécessaires pour exclure les inquiétudes concernant la génotoxicité du S87.
Sur la base des études fournies, le potentiel d’irritation de la peau et des yeux du matériau testé ne peut être exclu. Des données de pénétration cutanée avec 5 % du matériau testé doivent également être fournies.”

La soumission II pour le filtre anti-UV Methoxypropylamino cyclohexenylidene ethoxyethylcyanoacetate (S87) (CAS : 1419401-88-9) a été transmise par Cosmetics Europe en juillet 2018.
Selon le demandeur, la soumission actuelle constitue la réponse de l’industrie à la demande d’information complémentaire de la première Opinion du CSSC (SCCS/1587/17). De plus, la soumission actuelle est destinée à défendre ...