CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
10 octobre 2018Dossiers

Cosmétiques naturels et bio : le dossier pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Dossier Cosmétiques naturels et bio

S’il est un secteur de la cosmétique qui ne cesse de susciter autant de convoitises et d’intérêt que de polémiques et de controverses, c’est bien celui du bio et du naturel. Longtemps (et peut-être toujours aujourd’hui) mal définie, se réclamant de références diverses et multiples, souvent mal comprise de consommateurs qui pourtant se disent attirés par ses produits, objet d’une extrême attention médiatique mais toujours une niche à la part de marché très limitée, la cosmétique naturelle et biologique reste une offre tendance certes, mais si disparate et peu lisible qu’elle semble toujours émergente. CosmeticOBS a réuni dans ce dossier tous ses articles pour clarifier une vision d’ensemble de ses problématiques. Avec des sélections des meilleurs produits bio évalués par ses experts !

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Labels, normes et certifications

Depuis ses tout débuts, la cosmétique naturelle et biologique est née d’une opposition à ce qu’on appelle maintenant la cosmétique conventionnelle, et son développement s’est appuyé sur deux piliers fondateurs : les valeurs d’une part (le retour vers la nature, le respect de l’environnement, l’idée d’une symbiose entre les plantes et la peau… vs l’industrie chimique et pétrochimique), la peur d’autre part (le rejet d’ingrédients dénoncés comme toxiques pour la santé, avec la “crise” des parabènes au milieu des années 2000 en premier booster du secteur). Mais si valeurs et peur peuvent susciter l’intérêt et attirer l’attention (des consommateurs comme des professionnels de la cosmétique), elles ne constituent pas un socle des plus stables. Les acteurs historiques du secteur l’ont vite compris, et, en l’absence d’une définition réglementaire officielle du naturel et du bio, ont pris l’initiative d’élaborer des référentiels et des chartes pour l’encadrer. Des structures privées se sont multipliées dans tous les pays avec des spécifications loin d’être uniformes, et la concurrence entre les nombreux labels qui sont apparus sur les étiquettes des produits a abouti à une ...