CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
8 janvier 2019Dossiers

La cosmétique écoresponsable : le dossier pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Dossier La cosmétique écoresponsable

Même si la problématique de la fin du mois l’emporte parfois sur celle de la fin du monde, la prise de conscience des consommateurs des questions que posent le réchauffement climatique, l’épuisement de nos ressources, la pollution ou la contamination de notre planète par des substances chimiques toxiques ne fait que croître. Préserver l’environnement semble peut-être encore un vœu pieu, mais c’est aussi devenu un incontournable. Qui touche en premier le secteur industriel, y compris cosmétique. Car c’est de lui d’abord qu’on attend un engagement durable et responsable, à tous les niveaux de sa chaîne de production, du sourcing des ingrédients aux process de fabrication, en passant par l’épuration des formules, la réduction des emballages et du bilan carbone lors des transports, sans oublier le facteur humain et sa dimension équitable. Vaste sujet que cette RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) que de plus en plus de consommateurs considèrent comme un prérequis et que les marques ont encore parfois bien du mal à appréhender. Ce dossier fait le point sur les différents aspects de l’éco-responsabilité en cosmétique, les notions qui la sous-tendent, les réglementations et autres labels qui l’encadrent, ainsi que sur les solutions pratiques à mettre en œuvre pour s’engager dans la voie de la durabilité.

Temps de lecture : ~ 4 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

La tendance qui pousse

Toutes les enquêtes d’opinions le montrent : la durabilité est un concept parfois mal compris par les consommateurs qui ne connaissent pas forcément bien ses implications concrètes, mais c’est aussi une dimension qu’ils attendent des entreprises et des marques pour accepter d’acheter leurs produits. “Tu es durable ou tu meurs” : telle pourrait être leur devise, qui vaut particulièrement pour les jeunes générations.
Tous les secteurs sont touchés par cette tendance et la cosmétique n’en est pas exclue. La bonne nouvelle est que s’engager dans une démarche écoresponsable est payant : pour la planète, évidemment, mais aussi l’image de marque, et au final, pour le chiffre d’affaires. Un vrai deal gagnant/gagnant/gagnant… et en toute bonne conscience, s’il vous plaît.

Les labels qui surfent sur la vague

On dit que la Nature a horreur du vide ...