CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
28 janvier 2019Ils font les cosmétiques

De tous les produits pour enfants, ce sont ceux de Ouate qu’on préfère ! Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Astrid Mauduit

Si le créneau des produits cosmétiques pour bébé est saturé, celui des enfants âgés de 4 à 11 ans l’est un peu moins. C’est donc pour répondre à ce manque qu’Astrid Mauduit s’est lancée en cosmétique, avec une marque empreinte de douceur : Ouate. CosmeticOBS-L’Observatoire des Cosmétiques l’a rencontré. Portrait.

Temps de lecture : ~ 7 minutes

Astrid Mauduit n’a pas le parcours classique d’une créatrice de marque . Elle ne sort pas de HEC avec une idée géniale de start-up et n’a pas non plus travaillé des années pour une marque cosmétique…non, elle vient du secteur du packaging !
Ingénieur de formation, elle a passé la plus grande partie de sa carrière au sein du groupe Pochet et du groupe Albéa.

“J’ai toujours eu un profil beauté exacerbé. J’ai conçu pendant des années des packs pour le secteur cosmétique. J’ai d’ailleurs été élevée au bon grain des marques de luxe où j’ai appris l’exigence du travail bien exécuté, bien pensé”, raconte-t-elle.

Plus qu’épanouie dans son activité professionnelle, Astrid Mauduit ne cache pas avoir toujours eu des velléités d’entrepreneuriat. “Mes parents m’ont appris l’importance de l’investissement dans le travail. Mais c’est vrai que, l’âge venant, l’envie d’entreprendre et de porter mon propre projet a commencé à vraiment se faire sentir”, explique Astrid Mauduit. “J’étais dans une quête de sens et de transmission. Je suis maman de quatre filles, et c’est vrai qu’à cause de ma carrière, je n’ai pas pu être avec elles autant que je l’aurais souhaité. Alors, j’ai commencé à me demander comment réconcilier ma vie de femme, de maman et continuer de prendre du plaisir en travaillant”.

C’est alors que l’idée de créer une marque de cosmétiques commence à germer dans son esprit.
Élément non négligeable dans la genèse de l’histoire, Astrid Mauduit se souvient avoir été initiée, petite fille, par sa mère, aux rituels de soins. C’est d’ailleurs une gestuelle qu’elle a perpétrée avec ses propres enfants, non sans mal, puisque peu de produits de soins sont proposés pour les enfants âgés de 4 à 12 ans.
“Je me suis rapidement rendue compte que cette petite routine beauté était peu répandue chez les enfants. Mais pourquoi ? Leur peau n’en a pas besoin ? J’ai commencé à creuser le sujet et j’ai rencontré des dermatologues pour savoir si j’étais dans l’erreur. Au contraire, beaucoup m’ont encouragé en m’expliquant qu’une majorité d’enfants ne savaient pas prendre soin de leur peau, car ils ne connaissaient pas les bons gestes, tout simplement. Convaincue du bien-fondé de ces gestes de soin, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure. Surtout que ces moments de toilette sont partagés entre les parents et les enfants, c’est une façon de leur apprendre à prendre soin d’eux, en douceur”, confie-t-elle.

Le packaging, toujours le packaging !

Pour ce qui est de la formulation des produits, Astrid Mauduit s’est entourée de grands noms de la cosmétique afin de mettre au point des soins doux, agréables et bien évidemment sûrs pour les enfants. En ce qui concerne le packaging, elle s’en est occupée elle-même et y a pris un plaisir non dissimulé.
Sachant que le secteur de l’enfant est peu exploité par l’industrie de la beauté, tout était à faire.
Très rapidement, elle réalise que si elle veut que les enfants apprennent à prendre soin d’eux, il faut qu’ils soient en capacité de le faire.
Elle se tourne donc vers un ergothérapeute afin d’en savoir plus sur la force naturelle d’un enfant en fonction de son âge, sa dextérité ou encore ses gestes naturels.
Elle explique avoir appris “le fonctionnement de la mécanique de la main. Par exemple, avant l’âge de sept ans, un enfant ne sait pas actionner une pompe, car il n’a pas assez de force dans les doigts. Son réflexe est de buzzer”.

Elle s’est donc échinée à identifier des packs aux diamètres adéquats, des pompes qui répondent aux capacités des petits (et des plus grands aussi) pour qu’ils puissent s’approprier ces produits.

Un univers doux comme du coton

Astrid Mauduit a mis au point un rituel de soin très simple, qui s’articule autour de deux produits : une lotion nettoyante et une crème hydratante, protectrice et apaisante.
Elle a cherché à s’adapter aux différentes étapes de l’enfance afin de proposer une segmentation juste.

Ainsi, trois gammes (toutes composées d’un nettoyant et d’une crème) ont été créées et s’adressent respectivement aux 4/6 ans, aux 7/8 ans et aux 9/11 ans.
*“Pour les petits, j’ai décidé de faire un soin mixte avec un pot”buzzer" pour le côté ludique. En revanche, dès 7 ans, il existe une variante pour fille et l’une pour garçon. Ils n’ont pas les mêmes envies, alors j’ai eu à cœur de leur proposer des notes olfactives qui leur correspondent. Enfin, pour les plus grands qui s’approchent de l’adolescence, j’ai pensé qu’il était judicieux de leur mettre entre les mains des produits qui rappellent un peu ceux de leurs parents. Et oui, ils commencent à grandir et veulent être considérés en tant que tels !“,* détaille Astrid Mauduit.
La créatrice de la marque a pensé à tout et surtout aux essentiels, couvrant également l’hygiène. Elle a également mis au point un nettoyant hydratant corps et cheveux dont la texture est semblable à de la chantilly, ainsi qu’une protection solaire.

Pour donner vie à tout cet univers, Astrid Mauduit a fait appel à Olivier Tallec, illustrateur au coup de crayon tendre et vintage. Et le nom de la marque ? Elle confie avoir toujours aimé la sonorité du mot “ouate”. “Et puis, le coton est très évocateur du monde de l’enfant”, ajoute-t-elle.

Les produits sont disponibles depuis janvier 2019, sur Internet. À termes,, Astrid Mauduit souhaite étoffer ses gammes proposant des soins utiles, ludiques et sûrs pour enchanter les enfants et leur donner plaisir à prendre soin d’eux…

JS

Tous les articles (63)