CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
13 décembre 2017Ils font les cosmétiques

Green is the New Black Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Ce n’est plus un secret pour personne : les modes de consommation sont en train d’évoluer. De plus en plus, les produits bio, naturels ou encore vegan s’installent dans notre quotidien, y compris en cosmétique. À l’heure où l’offre beauté bio n’est pas encore toujours aussi attractive que la cosmétique conventionnelle, Aurélie Chavas, Fondatrice de Détox&Moi a lancé son e-shop de produits green et glamours afin de donner à ce secteur ses lettres de noblesse.

Entre la cosmétique et Aurélie Chavas, l’histoire d’amour est presque originelle. Petite fille issue d’un milieu modeste, elle se rappelle avoir eu des étoiles dans les yeux en visitant les grands magasins parisiens avec sa tante. Dès lors, elle associe la beauté au plaisir.
Bac scientifique en poche, elle s’attèle à préparer les concours pour entrer en Ecole d’Ingénieur. Après avoir suivi quelques cours et rencontré au passage l’homme de sa vie (et futur père de ses deux enfants), elle décide de bifurquer vers une prépa HEC, plus en adéquation avec ses plans de carrière.

En commençant ses études de Commerce, Aurélie Chavas n’a qu’une idée en tête : travailler en cosmétique pour le groupe L’Oréal. Pourquoi ? "Parce-que c’est le leader mondial de la cosmétique", détaille-t-elle. Une chose est sûre, elle met toutes les chances de son côté pour y parvenir.
Elle termine son cursus et enchaine deux expériences en tant que responsable de magasin chez By Terry puis L’Occitane en Provence.
L’heure de la consécration a sonné, Aurélie Chavas est contactée par L’Oréal pour travailler en tant que Chef de Projet Merchandising pour la Division Produits de Luxe.
Après quelques années, elle se laisse séduire par le Groupe Yves Rocher. "On m’a proposé de participer à la refonte de l’identité et du concept retail de la marque. C’est une opportunité qui se présente rarement et qui ne se refuse pas", explique-t-elle.
Si l’expérience est excitante, elle ne suffit pas à la retenir. Elle fait un rapide passage chez Sephora, pour développer les services et l’expérience client en magasin mais finit par retourner chez L’Oréal. Le premier amour ne s’oublie jamais.

Toutes ses expériences en cosmétique, dans des groupes aussi divers que variés, lui ont confirmé qu’au fil du temps, la tendance green et naturelle s’imposait de plus en plus. Elle-même commence alors à s’y mettre. "J’ai eu le premier déclic il y a six ans, à la naissance de mon fils Antoine. C’est en faisant attention à son alimentation et à ses produits de soin que j’ai commencé à changer mes habitudes de consommation personnelles", raconte-t-elle.
C’est une allergie à la méthylisothiazolinone qui finit de convaincre Aurélie Chavas d’abandonner totalement la cosmétique conventionnelle, mais son cheminement intellectuel ne s’arrête pas là. "Face à tous ces problèmes d’allergies alimentaires ou d’intolérances à des produits soi-disant sûrs, je me suis dit qu’il était urgent d’agir et de proposer autre chose au consommateur, mais comment ?", s’interroge-t-elle.

C’est au cours d’un voyage professionnel à Los Angeles qu’Aurélie Chavas a la révélation ultime. Sur place, elle se rend compte qu’il existe une multitude de concepts vegan et bio, qui proposent une sélection de produits naturels tout en ayant un positionnement moderne et glamour. Elle précise "ne pas vouloir critiquer les enseignes comme Naturalia ou Mademoiselle Bio, qui proposent de jolies sélections de cosmétiques, superfoods ou produits pour la maison, mais cela reste une expérience mass. Le client a besoin d’un peu de glamour".

On l’a bien compris, Aurélie Chavas a la bougeotte et n’hésite pas à changer régulièrement de poste. Fidèle à elle-même, à la suite de son voyage aux États-Unis, elle décide de quitter L’Oréal et de devenir son propre patron.
C’est en juillet 2017 que tout démarre. Elle se met à travailler sur son site Internet afin de le lancer rapidement. "Je n’avais pas d’autre choix que d’aller vite. Je voyais toutes les marques commencer à proposer des produits vegan et bio. Si je n’agissais pas maintenant, je risquais de me faire dépasser par un acteur plus puissant, avec plus de moyens. Il fallait que je sois la première à proposer des cosmétiques green, des superaliments et des produits lifestyles venus d’autres pays, en exclusivité et avec un giron luxe", détaille-t-elle.

Les marques, pour la plupart étrangères, ont été contactées en amont par Aurélie Chavas. Séduites par le concept, elles ont accepté d’être distribuées sur le site, l’occasion pour elles de pénétrer le marché français.
La sélection est drastique pour avoir une chance de rejoindre l’écurie Détox&Moi. La composition des ingrédients est passée au crible puis les produits sont testés par la fondatrice elle-même.

Le renouveau de l’expérience client

Le site est officiellement lancé le 15 septembre 2017. Aurélie Chavas sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur et surtout qu’elle n’aura pas plusieurs chances de faire bonne impression auprès des consommateurs.

Elle décide donc de s’entourer d’un centre logistique afin de stocker ses produits et surtout de mettre un process cadré pour la mise en pli.
Chaque cliente reçoit un colis soigné, emballé dans un joli papier de soie recyclable, avec un cadeau et un de mot de remerciement, signé de la main de la fondatrice, imprimé sur une carte incrustée de graines que l’on peut planter par la suite (et avoir des jolis coquelicots dans son salon !).
C’est un coût considérable mais Aurélie Chavas ne regrette rien, au contraire, c’est une manière pour elle d’asseoir la confiance de la communauté et d’être recommandée par la suite. Le client est roi, il faut que son expérience d’achat soit mémorable.

Elle est également très active sur les réseaux sociaux grâce à sa Community Manager. Elle se met souvent en scène afin de parler à sa communauté. Ainsi, elle montre que, derrière la boutique en ligne, il y a bien quelqu’un. "C’est important de montrer que je connais les produits que je distribue. Ce sont des marques que j’utilise pour moi et ma famille au quotidien. Sur le site, on trouve également un blog avec des articles. Je souhaite que Détox&Moi devienne plus qu’un e-shop, mais un concept à part entière. Une invitation au soin et au bien-être", confie-t-elle.

Le virtuel c’est bien, le réel c’est mieux. Pour être au plus près de ses followers et clients, Aurélie Chavas organise régulièrement des Salons et des Apéros Beauté dans différentes villes de France. L’occasion pour la communauté de tester les produits, de passer un bon moment et surtout de savoir qui se cache derrière l’espace de vente en ligne. Elle explique "l’importance de se montrer. Les gens ont besoin d’incarnation, de contact humain tout simplement".

Pour le moment, elle n’en est qu’aux balbutiements de son site, mais joue déjà dans la cour des grands. Avec moins de trois mois d’existence, elle compte déjà des clientes fidèles, plus de 1000 followers sur les réseaux sociaux et a été primée au CEW dans la catégorie "Graine d’Achiver" des Achiever Awards.
Les projets futurs sur 2018 sont l’arrivée de nouvelles marques sur le shop dès janvier, la préparation d’une box en collaboration avec une blogueuse au printemps prochain et un Pop Up Store, si tout va bien.
Aurélie Chavas trace donc son sillon comme une fusée…mais non polluante !

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Tous les articles (59)