CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
20 mai 2015Ingrédients

Les lipoaminoacides - Partie 2 Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Dans cette contribution, Régine Frick revient sur l’offre actuelle de la société Seppic sur la base de la technologie des lipoaminoacides. Un peu oubliée ces dernières décennies, celle-ci commence petit à petit à retrouver la place qui lui est due et est à l'origine de substances dotées de remarquables propriétés.

Temps de lecture : ~ 9 minutes

Les plus intéressés pourront également relire le billet d’humeur qui a été consacré à ce sujet il y a quelques mois. En voilà pour mémoire les premières lignes : " L'Observatoire des Cosmétiques a mis à juste titre récemment l'accent sur une classe très intéressante d'ingrédients, les lipopeptides. Il serait d'ailleurs selon moi plus juste de dire "remettre" plutôt que "mettre", tant ces ingrédients sont remarquables. En effet, ils ont bien les propriétés décrites dans cet article, mais bien d'autres encore. Nés il y a maintenant plusieurs décennies, ils n'ont jamais vraiment trouvé l'écho qui sied à leurs performances ". Bonne lecture.

Jean Claude Le Joliff

Les lipoaminoacides de 2e génération


Un recentrage sur les lipoaminoacides d’origine végétale

À la fin des années 90 et au début des années 2000, le portefeuille de lipoaminoacides disponible notamment chez Givaudan-Lavirotte puis Seppic(1) évolue pour ne se concentrer que sur des produits d’origine végétale.

Les lipoaminoacides non neutralisés de 1ère génération mais sur base végétale conservés sont :

Le capryloyl glycine lipacide C8G™, chez Seppic
De structure naturellement acide puisque comportant une fonction acide carboxylique libre. Il restaure le manteau acide cutané et est un biovecteur de glycine, acide aminé majeur pour le métabolisme des cellules cutanées. Il a par ailleurs une activité contre les micro-organismes :
• il limite la prolifération des bactéries et aussi des germes responsables des pellicules (Pytyrosporum ovale) et diminue l’irritation du cuir chevelu associé à la dermatite séborrhéique - très intéressant dans la gestion du microbiome du cuir chevelu, question très actuelle mise en lumière récemment :
• il limite la production de sébum ;
• il protège les formules cosmétiques.

L’undecylenoyl glycine Lipacide UG™, chez Seppic
Il restaure le manteau acide cutané et est un biovecteur de glycine. Il a par ailleurs une activité contre les micro-organismes :
• il élimine la flore indésirable responsable des mauvaises odeurs ;
• il limite la prolifération des germes, en particulier ceux qui sont responsables des mauvaises odeurs ;
• il limite production de sébum.

Le dipalmitoyl hydroxyproline, sepilift DPHP™
C'est un lipobiovecteur d’hydroxyproline qui protège et renforce l’intégrité cellulaire :
• il a une action raffermissante en stimulant la contraction des fibres de collagène ;
• il protège la matrice extracellulaire dermique (protection de l’élastine, action anti-MMPs, pro-TIMPs) ;
• il a une action anti-radicalaire ;
• il renforce le film hydrolipidique cutané.

Des lipoaminoacides en mélange avec d’autres molécules chimiques ou naturelles

Parallèlement à ce recentrage sur les molécules d’origine végétale, certains lipoaminoacides sont mis en mélange avec d’autres molécules naturelles ou artificielles présentant des activités complémentaires et synergisantes.

Le Sepicalm™ S WP
Obtenu à partir de quatre acides aminés reconstitutifs de l’avoine à savoir l’acide aspartique, l’acide glutamique, l’alanine et la glycine qui réagissent chacun sur la chaîne grasse présente dans l’huile de coco pour donner un sodium cocoyl amino acid qui est couplé avec deux minéraux : le potassium et le magnésium. SEPPIC le qualifie d’actif du cosméto’hédonisme pour son action qui stimule la synthèse de b-endorphine :
• restauration du film hydrolipidique ;
• apport en acides aminés, lipides et minéraux ;
• action hydratante.

Le Sepicap™ MP
Également  biovecteur d’acides aminés, il est couplé avec une silicone hydrosoluble greffée avec du panthénol :
• anti-âge de la fibre capillaire et du cuir chevelu.

Le Sepicalm™ VG WP
Une association du lipoaminoacide palmitoyl proline avec la fleur de nénuphar :
• action éclaircissante sur la pigmentation post-inflammatoire induite par un stress et la pigmentation basale.

L’adiposlim™
Un lauroyl proline présenté sous forme liquide :
• amincissant qui freine l’entrée des acides gras libres dans les adipocytes ;
• propriétés équivalentes à la caféine sans les contraintes de formulation.

De nouveaux lipoaminoacides

Les possibilités de créer des lipoaminoacides étant très larges, de nouveaux sont synthétisés régulièrement.

Le sepiwhite™ MSH (2002-2003)
C'est une chaîne grasse en C11 greffée sur la phénylalamine pour donner l’undecylenoyl phenylalanine. Cette nouvelle molécule fut lancée dans les années 2002-2003 et a nécessité quatre années de recherches :
• éclaircit, illumine, unifie le teint et les zones hyperpigmentées.

Survicode™ (2008)
C'est un lipobiovecteur d’alanine (sodium cocoyl alaninate) capable de corriger les rides jeunes et les rides installées en luttant contre les marqueurs cellulaires du vieillissement :
• réveille les protéines gardiennes de la vie cellulaire y compris celles des cellules souches ;
• relance les protéines cellulaires de dialogue ;
• protège les cellules sentinelles (cellules de Langerhans) garantes de l’intégrité dermique.

Timecode™ (2008)
C'est un palmitoyl glycine, lipobiovecteur de glycine. Le palmitoyl glycine est par ailleurs présent naturellement dans la peau et le cerveau et présente des propriétés anti-inflammatoires, anti-stress :
• activité anti-inflamm’aging par régulation de l’interleukine-6 ;
• relance la néo-vascularisation ;
• apport de matière au tissu de soutien dermique.

Voluform™ (2009)
C'est un palmitoyl isoleucine :
• alternative naturelle au lipofilling pour combler les rides installées et redessiner le volume des joues et du buste,
• inverse le vieillissement des adipocytes, restaure le dynamisme du tissu dermique ;
• stimule le processus de détoxification cellulaire grâce au protéasome.

Conclusions

Les lipoaminoacides sont utilisés depuis de nombreuses années dans des spécialités cosmétiques mais aussi pharmaceutiques. De large spectre d’action en couvrant des domaines d’application aussi bien fonctionnels que basiques et ayant un fort mimétisme avec des substances naturelles, les lipoaminoacides sont particulièrement intéressants.

Pour Corinne Scholtz, responsable marketing opérationnel international chez Seppic, " les lipoaminoacides sont des molécules dont l’efficacité et la tolérance reconnues permettent de les proposer comme actifs de fond dans les formules. Le monde digital rend la consommatrice de plus en plus avertie, elle a pris le pouvoir sur les prescripteurs. Avec les lipoaminoacides, les marques rassurent les consommatrices en apportant ce dont elles ont besoin efficacité et tolérance ". Seppic continue d’investir dans cette chimie qui permet d’avoir une infinité de molécules et des efficacités propres. " Notre challenge est de les rendre  plus attractifs auprès de nos clients notamment européens qui connaissent très bien cette chimie et qui parfois préfèrent des molécules plus récentes, au marketing plus imagé ", complète Corinne Scholtz..

À la fois traditionnelles et d’une grande modernité, les lipoaminoacides continuent de fournir des solutions originales à des questions de plus en plus complexes et méritent d’être redécouverts par tous.

Contribution réalisée par Régine Frick
Régine Frick est Ingénieur en chimie de formulation et diplômée du CNAM en gestion, culture et marketing de l’innovation. Elle a travaillé durant  12 années en recherche et développement chez Chanel parfum Beauté et est consultante depuis 6 ans dans ses 3 domaines de prédilection à savoir la communication, l’innovation et le développement pour les industries cosmétiques. De ses compétences techniques et scientifiques, elle utilise en tant que  consultante plus particulièrement la science des mélanges associée aux plans d’expérience pour résoudre les problématiques de développement. De sa curiosité intellectuelle et de son intérêt pour la société, elle propose de travailler avec ses clients sur des innovations  attendues. De son goût naturel pour la communication, elle rédige des textes dont l’objectif est de mettre le discours scientifique à la portée de tous.

© Cosmétothèque® – Tous droits réservés

Tous les articles (39)