CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
8 octobre 2014Cosmétothèque

Quand les Protéines s’associent aux Lipides - Dossier Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

La biochimie est la discipline scientifique qui étudie les réactions chimiques ayant lieu au sein du vivant et par conséquent, au sein des cellules. On prête à Carl Neuberg la création de ce terme en 1903 d'après la racine grecque Βιοχημεία (biochēmeia), c'est-à-dire en tant que chimie de la vie, mais c'est un mot qui circulait déjà en Europe depuis la fin du XIXe siècle.

Temps de lecture : ~ 6 minutes

Les principales catégories de molécules étudiées en biochimie sont les glucides, les lipides, les protéines. Ces molécules sont constituées principalement de carbone, d'hydrogène, d'oxygène et d'azote. Ces classes de molécules représentent les éléments fondamentaux de l'édification et du fonctionnement de la cellule. Les peptides constituent l’un des trois grands piliers de la biochimie et recouvrent de nombreuses entités fonctionnelles. Ils présentent quelques caractéristiques fondamentales comme celle d'être composé essentiellement d'aminoacides, ceux-ci se caractérisant par la fameuse liaison peptidique.

Tous ceux qui ont fait un peu de biochimie ont assez probablement répété à l'infini, voir même ahané ces quelques formules mnémotechniques permettant de se souvenir des principaux aminoacides : " Va Tripoter Lysine Mais Fais Le Très Isolément" (Valine • Tryptophane • Lysine • Méthionine • Phénylalanine • Leucine • Thréonine • Isoleucine).

Mais dans nos métiers, il n'est pas d'usage de considérer les ingrédients par le biais des grandes classes que sont les lipides, les sucres et les protéines ou peptides. Pour ces derniers en particulier, il est nécessaire de les spécifier plus exactement car leurs fonctions sont souvent précises. Nous utilisons rarement des protéines sans une spécification un peu plus avancée.

Les connaissances générales de la biochimie sont indispensables à l'étude de la biochimie cutanée. L'étude de la peau ne peut se concevoir sans celle des grandes familles biochimiques. De la même façon, la composition des produits ne peut s'imaginer sans la contribution de ces différentes molécules.

Un groupe particulier d'entre elles fait l'objet d'une attention particulière : il s'agit des substances associant les propriétés des protéines et les caractéristiques des lipides. Ces substances sont décrites de différentes façons : lipoprotéines, lipopeptides, lipoaminoacides, biopeptides, oligopeptides, facteurs de croissance, etc. Mais la question est : que sont-elles et à quoi servent-elles ? Un point sur ces substances s’impose pour bien comprendre leur structure, leur fonction, l’offre et plus généralement les usages que l’on peut en faire. Il nous a donc paru utile, nécessaire et intéressant de tenter de mieux comprendre cette grande classe. Pour ce faire, nous initions un grand dossier thématique Peptides en beauté. Il est organisé autour de thèmes spécifiques.

Pour approcher cette famille de façon plus rationnelle, nous l’avons séparé en plusieurs groupes :
• Les protéines et les hydrolysats de protéines en général.
• Les produits issus de la condensation de peptides ou d’aminoacides et de lipides.
• Les peptides bioactifs, c’est-à-dire ceux qui sont associés à la régulation ou à la stimulation d’activités spécifiques.
• Les peptides d’origine marine.

Pour chacun d’entre eux, un spécialiste reconnu a coordonné les contributions décrivant plus précisément ces substances, leurs caractéristiques, utilisations et spécificités.

Les deux premiers volets traitent des dérivés d'aminoacide, dont la visée est moins définie fonctionnellement. Il recouvre des substances de nature souvent proche, mais ayant des caractéristiques différentes et des finalités d'usage spécifiques. Ce dossier sera coordonné par Jean-Claude Le Joliff. Nous couvrirons des classes de substances comme les hydrolysats de protéines, les protéines, lipoaminoacides ou les acyles glutamate, ou encore le fameux Dilauroyle lysine et quelques autres, mais dont l'usage se situe plus particulièrement au niveau de la formulation que de la fonctionnarisation. Nous en profiterons pour faire un clin d'œil à un chercheur atypique et qui a marqué son temps, quelquefois discuté, mais ayant apporté des contributions majeures. Je veux parler de Jean Morelle.

Le volet des peptides bios actifs, appelés couramment micro-peptides, souvent issus de technologies récentes et innovantes, sera coordonné par Karl Lintner qui nous fait l'amitié d'une nouvelle série de contributions. Cette partie fera le point sur cette approche, regroupant matrikines, botox like et toute une série de peptides à fonction très ciblées puisque nous disposons de très nombreux dérivés peptidiques permettant de couvrir pratiquement toutes les fonctions cutanées.

Enfin, cette source presque inépuisable qu'est la mer sera abordée par Gilles Bedoux de l'UBS, qui fera un point à date sur cette origine.

Un meilleur état de l'art, c'est-à-dire les spécialités disponibles à date complètera l'ensemble.
C’est ce que propose ce dossier thématique, véritable condensé du meilleur état de l’art, et intitulé : "Quand les Protéines s’associent aux Lipides".

Jean-Claude Le Joliff

Déjà en ligne
Peptides : What else ?
Les lipoaminoacides
"Encore des peptides ! Quel intérêt ???"
Un peptide mimant l’hormone de jeunesse !

Biologiste de formation, Jean Claude Le Joliff a été un homme de R&D pendant de nombreuses années. Successivement en charge de la R&D, puis de la Recherche et de l’Innovation dans un grand groupe français de cosmétiques et du luxe, et après une expérience de création d’un centre de recherche (CERIES), il s’est tourné vers la gestion de l’innovation.
Il a été par ailleurs Professeur associé à l’Université de Versailles Saint Quentin (UVSQ) et reste chargé de cours dans le cadre de plusieurs enseignements spécialisés : ISIPCA, IPIL, ITECH, UBS, UCO, SFC etc.
Il est le fondateur de inn2c, société de conseil en R&D et Innovation. Consultant auprès de plusieurs sociétés internationales, il a participé activement à des projets comme Filorga, Aïny, Fareva, et bien d’autres.
Il a créé la Cosmétothèque®, premier conservatoire des métiers et des savoirs faire de cette industrie.
© Cosmétothèque® – Tous droits réservés

Tous les articles (12)