Caramels, bonbons et chocolats, merci, pas pour les cosmétiques

savon en forme de gateau

Il n’est pas rare de trouver des produits de beauté en forme de nourriture. C’est le crédo de certains fabricants de proposer à la vente toutes sortes de cosmétiques imitant quasiment à la perfection ce que l’on trouve d’habitude dans son réfrigérateur. Savons en forme de gâteaux, cupcakes ou chocolats séduisent (souvent) petits et grands par leur apparence gourmande. Pourtant, ils représentent un risque pour la santé étant donné qu’ils ressemblent à des denrées alimentaires et peuvent donc être ingérés.

Temps de lecture
~ 2 minutes

Bien qu’il soit plaisant de garnir sa salle de bains de soins décalés et gourmands, le consommateur doit garder à l’esprit que ces produits représentent une menace pour la santé, surtout celle des plus petits. Ils peuvent être facilement confondus avec de la nourriture et peuvent donc conduire à une intoxication ou un étouffement s’ils sont ingérés.

Quid de la réglementation ?

Étant donné le réel danger auquel le consommateur est exposé, une directive européenne (87/357/CEE) a été adoptée par les États membres.
Il est établi que ce texte s’applique aux produits définis qui, n’ayant pas l’apparence de ce qu’ils sont, compromettent la sécurité ou la santé des consommateurs ainsi que “ceux qui, tout en n’étant pas des denrées alimentaires, ont une forme, une odeur, une couleur, un aspect, un conditionnement, un étiquetage, un volume ou une taille tels qu’il est prévisible que les consommateurs, en particulier les enfants, les confondent avec des produits alimentaires et, de ce fait, les portent à la bouche, les sucent ou les ingèrent, alors que cette action peut comporter des risques tels que l’étouffement, l’intoxication, la perforation ou l’obstruction du tube digestif”.

Ainsi, l’Article 2 de cette directive dispose que “Les États membres prennent toutes les mesures nécessaires pour interdire la commercialisation, l’importation et, soit la fabrication, soit l’exportation des produits visés par la présente directive”. Le Règlement Cosmétiques est également très clair à ce sujet. Il dispose que “la présentation d’un produit cosmétique, et en particulier sa forme, son odeur, sa couleur, son apparence, son emballage, son étiquetage, son volume ou sa taille, ne devrait pas compromettre la santé et la sécurité des consommateurs en raison d’une confusion possible avec des denrées alimentaires, conformément à la directive 87/357/CEE du Conseil du 25 juin 1987 concernant le rapprochement des législations des États membres relatives aux produits qui, n’ayant pas l’apparence de ce qu’ils sont, compromettent la santé ou la sécurité des consommateurs”.

Les cosmétiques ressemblants à des friandises sont régulièrement épinglés au RAPEX (système d’échange rapide d’informations sur les produits dangereux institué au niveau européen). Bien souvent, les autorités de contrôle interdisent la vente de ces produits lorsqu’ils effectuent leurs inspections, mais beaucoup d’entre eux passent encore entre les mailles du filet. Dans ce cas, c’est aux consommateurs de rester vigilants !

JS
© 2018- 2021  CosmeticOBS

La règlementation cosmétiqueAutres articles

276résultats