L'après-Covid : anticiper la fin des dérogations pour les produits hydro-alcooliques

L'après-Covid : anticiper la fin des dérogations pour les produits hydro-alcooliques

La lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19 a généré de nombreuses dérogations visant à simplifier la mise sur le marché de produits désinfectants, et notamment de produits hydro-alcooliques (PHA) destinés à l’antisepsie des mains. Dans ce sens, la France a permis à de nombreuses entreprises de participer à une importante production pour pallier la pénurie. À l’heure où se profile la fin de ces dérogations, Corinne Benoliel et Pauline Ferreira-Théret, d’Institut Scientis, font le point sur ce qu’il faut savoir pour bien gérer l’après-Covid-19.

Temps de lecture
~ 11 minutes

Jusqu’au 1er septembre 2020, les autorités françaises ont autorisé spécifiquement la fabrication, la mise sur le marché et l’utilisation de quatre séries de formules de produits biocides hydro-alcooliques destinés à l’hygiène humaine. Le Ministère en charge de l’Écologie réfléchit actuellement à une éventuelle extension de la période dérogatoire relative à la mise à disposition de ces PHA sur le marché. Un texte est attendu d’ici fin juin, qui devrait prévoir également la gestion des produits déjà fabriqués sous l’arrêté en vigueur.

Le constat

Indépendamment des entreprises déjà spécialisées dans ce domaine, de nombreuses sociétés cosmétiques et pharmaceutiques ont décidé de contribuer activement à la lutte contre ce fléau inattendu en fabricant ou distribuant ces produits. Les pharmacies d’officine et à usage intérieur ont également pris part à cette initiative.
La fabrication de produits hydro-alcooliques à haute teneur en alcool imposant des règles spécifiques de sécurité (directives ATEX, notamment), d’autres structures convenablement équipées se sont aussi lancées dans l’aventure, grâce à leur facilité de production. C’est notamment le cas de certains fabricants de substances chimiques (alcool, peroxyde d’hydrogène), mais aussi d’e-liquides, et même de lave-glaces destinés à l’industrie de l’automobile.
Le nombre de producteurs mettant actuellement sur le marché français des …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, TPE, PREMIUM et STARTUP

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

La règlementation cosmétiqueAutres articles

234résultats