CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
29 janvier 2019La règlementation cosmétique

Non testé sur animaux, mention illégale pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

©L'Observatoire des Cosmétiques

On la voit partout ou presque, et quasi systématiquement sur les cosmétiques naturels et bio, qui font du respect animal un axe d’affichage de leur éthique globale. On la voit pourtant de moins en moins, même dans ce secteur de la cosmétique. Et on pourrait bientôt ne plus la voir du tout ! Car cette mention, même intéressante du point de vue marketing, serait tout simplement, dans la quasi-totalité des cas… non conforme aux exigences de la réglementation ! Explications.

Temps de lecture : ~ 11 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

C’est vrai, elle est importante, cette mention, et même parfois décisive, pour une partie non négligeable des consommateurs. Pourtant, même porteuse et même vendeuse, il semble que cette mention pose pratiquement toujours problème quand elle figure sur l’emballage d’un produit cosmétique.
N’a-t-elle pas pourtant été des plus répandues, et depuis plusieurs années, sans aucun souci ? Oui, mais parfois les textes évoluent, ou sont complétés d’autres qui modifient leur interprétation première.
Petite explication de texte pour retracer la déshérence d’une mention autrefois si tendance…

La Directive 2003/15/CE

On ne présente plus la Directive n°2003/15, qui institue notamment que “les États membres interdisent la mise sur le marché des produits cosmétiques dont la formulation finale, (…) et des produits cosmétiques contenant des ingrédients ou des combinaisons d’ingrédients (…) qui ont fait l’objet d’une expérimentation animale au moyen d’une méthode autre qu’une méthode alternative…”, ainsi que “la réalisation, sur leur territoire, d’expérimentations animales portant sur des produits cosmétiques finis, (…) sur des ingrédients ou combinaisons d’ingrédients”.

D’une façon générale, les tests sur animaux sont donc interdits, et ce suivant un calendrier progressif, concernant :
• les produits finis : 11 septembre 2004,
• les ingrédients ou les combinaisons d’ingrédients (exception : en cas de toxicité ...