CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
27 février 2019L'actualité des cosmétiques

7 choses que les entreprises de l’UE-27 doivent savoir avant le Brexit pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

7 choses que les entreprises de l’UE-27 doivent savoir avant le Brexit

Le Royaume-Uni quittera l’Union européenne le vendredi 29 mars 2019 à minuit, soit exactement deux ans après avoir notifié au Conseil européen son intention de se retirer. À partir du 30 mars 2019, le Royaume-Uni sera un pays tiers. À juste un mois de la deadline, il est urgent que les entreprises de l’UE se préparent à son retrait de l’Union, si elles ne l’ont pas encore fait.

Temps de lecture : ~ 7 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

1. SE PRÉPARER POUR LE 30 MARS 2019

• Si l’accord de retrait est ratifié avant le 30 mars 2019, la plupart des effets juridiques du Brexit s’appliqueront à partir du 1er janvier 2021, à l’issue d’une période de transition de 21 mois dont les conditions sont définies dans le projet d’accord de retrait.
• En l’absence d’accord de retrait, il n’y aura pas de période de transition et la législation de l’UE cessera de s’appliquer au Royaume-Uni à partir du 30 mars 2019.

Les négociations entre l’UE et le Royaume-Uni sur les conditions de l’accord de retrait sont toujours en cours. Une fois les négociations conclues, l’accord de retrait devra être ratifié. Les relations futures entre l’UE et le Royaume-Uni ne pourront être négociées qu’après que le Royaume-Uni aura quitté l’UE.
En outre, même si l’accord de retrait est ratifié et qu’un accord sur les relations futures est conclu avec succès au cours de la période de transition, ces relations avec l’UE ne seront pas celles d’un État membre.

Afin d’éviter toute perturbation, il faut que les entreprises concernées se préparent, prennent toutes les décisions nécessaires et mènent à bien toutes les procédures ...