CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
7 octobre 2019L'actualité des cosmétiques

Black List et Clean Beauty : Sources du nouveau retail cosmétique pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Black List et Clean Beauty : Sources du nouveau retail cosmétique

C’est une enseigne d’un genre nouveau qui a ouvert ses portes ce 2 octobre en plein cœur du Marais parisien. Intitulée Sources et lancée par le groupe de distribution Carrefour, elle propose une offre de produits cosmétiques sélectionnés à l’aide de Beautylitic, la version pro de l’application de décryptage des listes INCI Clean Beauty. Avec 75 ingrédients black-listés, Sources s’engage “à faire rimer beauté et sérénité”, en alliant transparence, découvertes et expérience au travers d’une série de services beauté. Attention : comme une synthèse des tendances du moment, cette initiative, encore en phase de test, pourrait bien devenir le modèle du retail cosmétique de demain. Et également vider de toute consistance le débat sur l’interdiction des allégations “Sans…”.

Temps de lecture : ~ 7 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Les black lists d’ingrédients controversés ne sont pas une nouveauté en cosmétique. Qu’elles s’appellent “charte de formulation” ou “engagement de la marque” quand elles sont internes aux entreprises, “ingrédients à éviter”, “substances toxiques” ou “ingrédients à risque élevé” quand elles émanent des applications cosmétiques, elle orientent les formulations et l’offre des produits depuis déjà quelques années.
Le fait que certaines enseignes, et notamment de la grande distribution, référencent les marques sur la base de leur propre black list n’est pas nouveau non plus. Qui n’a pas entendu au moins une fois un fabricant se plaindre de voir “le distributeur devenir le nouveau formulateur” ?
Mais avec Sources, on entre dans une autre dimension, puisque le distributeur effectue l’ensemble de sélection des produits qui seront (… ou non) vendus aux consommateurs, en fonction des ingrédients qu’ils contiennent, avec la caution des scientifiques à l’origine de l’application Clean Beauty. Et qu’il l’affiche clairement en faisant le concept de base de sa nouvelle enseigne.

Sans… 75 ingrédients controversés

Ils sont tous autorisés en Europe, certains le sont même explicitement quand ils figurent dans les Annexes du Règlement Cosmétiques 1223/2009 (conservateurs, filtres UV, colorants…). Mais ils sont aussi tous plus ou moins suspectés d’agir en perturbateurs endocriniens ou ...