lundi 7 septembre 2020L'actualité des cosmétiques

Communication à l’heure du Covid : l'exemple de L’Occitane

Marie Le Roy

Durant les deux mois de confinement dus à la crise du Covid-19, l’ouverture des magasins a été gelée de manière inédite et assez brutale. Comment les marques ont-elles fait face à cette situation ? Marie Le Roy, Directrice Marketing Europe pour L’Occitane-en-Provence s’est confiée au micro de Laurence Dorlhac. Un retour d’expérience précieux, qui pourrait servir d’exemple si des mesures analogues devaient être à nouveau adoptées.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Laurence Dorlhac : Aujourd’hui, on ne présente plus l’Occitane. Une présence dans 18 pays, plus de 3000 points de vente dans le monde, une présence à la fois en dur et sur Internet. Et puis la crise est arrivée. Et c’est le moment où l’on se pose des questions, où l’on doit peut-être aussi repenser la distribution. Comment avez-vous réagi chez L’Occitane ?

Marie Le Roy : Pour recontextualiser, c’est vrai que nous sommes multicanaux. Depuis quelques années, nous avons creusé un sillon assez sérieux sur le digital puisque notre objectif est d’arriver à 25 % de nos ventes en e-commerce. Notre présence sur Internet était déjà importante. Le Covid arrivant, nos équipes étaient en place et on a rapidement pu passer la seconde pour compenser la fermeture des boutiques qui a eu lieu dans le monde entier de manière séquencée.

LD : Justement, ce qui est intéressant avec l’Occitane, c’est que la crise du Covid ne vous a pas seulement permis d’accélérer votre présence sur Internet. Il y a eu une véritable réflexion. Anecdote, et non des moindres, L’Occitane a tout de suite réagi pour pourvoir au besoin de gel hydroalcoolique et de crèmes pour les mains. Cette notion …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des cosmétiquesAutres articles

864résultats