mercredi 13 janvier 2021L'actualité des cosmétiques

Export cosmétique : la Roumanie et ses subtilités

Export cosmétique : la Roumanie et ses subtilités

Business France aide les entreprises hexagonales à s’implanter à l’étranger. À l’occasion du salon virtuel E-Cosmetic 360, cet organisme a donné une série de webinaires présentant les pays les plus attrayants pour les professionnels cosmétiques français. Après avoir balayé les États-Unis et l’Asie, Business France a mis le cap sur l’Europe et plus particulièrement sur la Roumanie.

Temps de lecture
~ 3 minutes

En Roumanie, le secteur de la beauté était estimé à 1,36 milliard d’euros en 2017 et est divisé en plusieurs catégories : les parfums (302,3 millions d’euros), les soins de la peau (256 millions d’euros), les capillaires (216,4 millions d’euros).
Le panier moyen par habitant est de 70 euros. Le secteur roumain est dominé par la grande distribution avec 75 % de parts de marché contre 25 % pour le segment premium. “Mais la croissance est plus marquée pour la branche prestige”, commente Business France.

Tendances
Le pouvoir d’achat est en hausse et cela pousse les consommateurs à acquérir davantage de cosmétiques.
Ils aiment les concepts innovants et sont sensibles aux expériences sensorielles sur le lieu de vente.
La composition des cosmétiques passe au second plan, seule une minorité de Roumains y accorde de l’importance. À noter que les promotions sont le facteur clé qui décide les citoyens à dépenser de l’argent dans des produits de beauté.

Caractéristiques du marché
Depuis quelques années, la concurrence fait rage en Roumanie.
Les importations en 2018 ont atteint 662 millions d’euros, soit une évolution de 14,3 % en comparaison à l’année précédente.
L’Allemagne, la Pologne, la France, l’Italie et la Hongrie sont les …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des cosmétiquesAutres articles

890résultats