CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
17 juillet 2018L'actualité des cosmétiques

Le HCSP recommande de protéger les travailleurs et les riverains des nanoparticules de TiO2 pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

???

Le HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique) avait été saisi le 4 juillet 2017 par les ministères de la santé, du travail et de la transition écologique et solidaire, afin de proposer des mesures de gestion pour la protection des travailleurs et des riverains sur les sites de production et de transformation du dioxyde de titane nanométrique, particules manufacturées avec au moins une dimension caractéristique inférieure à 100 nm. Son avis et les mesures préconisées pour assurer la protection de ces personnes viennent d’être publiés. Le rapport dont ils sont tirés ne concerne pas l’exposition aux produits de consommation contenant du dioxyde de titane.

Temps de lecture : ~ 5 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Dans son avis, le HCSP rappelle que es nanoparticules de dioxyde de titane (NPs de TiO2)sont largement utilisées dans l’agro-alimentaire, les cosmétiques, les matériaux de construction.

Elles sont fabriquées ou manipulées en France dans de nombreux sites, ce qui pose la question de l’exposition des travailleurs et des riverains. Les poudres ultrafines de NPs de TiO2 peuvent contaminer l’atmosphère ce qui nécessite des mesures de protection spécifiques, d’autant plus que des études récentes ont montré que ces nanoparticules, inhalées ou absorbées, franchissent les barrières biologiques (pulmonaire, placentaire, intestinale, hémato-encéphalique) et s’accumulent dans certains organes (foie, rate, moelle osseuse, poumon, système reproducteur). L’inhalation de ces nanoproduits peut provoquer l’inflammation des voies respiratoires et être associée à des maladies pulmonaires comme la bronchite chronique. Le lien avec la survenue de cancer du poumon fait l’objet de recherches.

Les personnes pouvant être exposées à ces NPs de TiO2, soit en tant que professionnels, soit en tant que résidents près d’industries qui produisent, stockent ou manipulent ces nanoparticules, doivent faire l’objet de mesures de protection spécifiques.

Les recommandations du HCSP

• L’ensemble des personnes potentiellement en contact doivent être informées et formées sur les ...