CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
21 février 2019L'actualité des cosmétiques

Le microbiote à l'honneur au Cosmétagora 2019 pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Le microbiote à l'honneur au Cosmétagora 2019

L’intérêt de l’industrie cosmétique pour le microbiote cutané est déjà marqué depuis quelques années. La tendance s’est encore confirmée au salon Cosmétagora, qui s’est tenu à Paris les 15 et 16 janvier 2019 : de nombreux exposants proposaient de nouveaux ingrédients pour agir sur l’équilibre ou la régulation du microbiote, et répondre à des revendications cosmétiques aussi diverses que l’anti-âge, la lutte contre l’acné ou la sensibilité de la peau.

Temps de lecture : ~ 5 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Le microbiote cutané est la grande communauté de micro-organismes qui vivent dans et à la surface de notre peau et composent la flore cutanée. Ce sont des bactéries, des champignons, des virus, extrêmement nombreux (nous hébergerions tous environ 1000 milliards de bactéries et 1000 espèces de champignons à la surface de notre corps) et qui sont aussi d’une grande diversité.
C’est justement de cette diversité que naît l’équilibre, qui maintient la peau en bonne santé. Mais c’est un équilibre fragile. L’âge, le stress, l’hygiène de vie, des prédispositions génétiques, certains médicaments, et même aussi parfois l’utilisation de certains cosmétiques, peuvent le rompre. La peau alors en souffre, peut perdre en hydratation, vieillir prématurément… voire tomber carrément malade et développer de l’acné, un psoriasis ou une dermatite atopique.
Cela fait donc quelques années que la cosmétique cherche à rééquilibrer les microbiotes défaillants. Et le salon Cosmétagora a encore été l’occasion pour les fournisseurs d’ingrédients de présenter leurs nouveaux actifs ciblés sur le microbiote.

Cranberry organic Harbasol Extract Glycerine SB – LIPOID KOSMETIK

Ce nouvel actif cible les biofilms cutanés, ces habitats complexes de micro-organismes installés sur la peau.
La démarche du laboratoire repose sur le fait que “les microbes peuvent se ‘cacher’ dans la matrice ...