lundi 13 juillet 2020L'actualité des cosmétiques

L’impact du Covid-19 sur la beauté Prestige

L’impact du Covid-19 sur la beauté Prestige

L’heure de la reprise a sonné depuis près de deux mois en Europe et il est temps de tirer les premiers enseignements de l’effet du confinement sur les ventes des cosmétiques. Mathilde Lion, Executive Director, Global Client Development pour le groupe NPD, s’est focalisée sur le segment de la beauté Prestige et dévoile son premier bilan d’analyse.

Temps de lecture
~ 3 minutes

“Les premiers résultats que je vais présenter ne sont pas très encourageants”, prévient en préambule Mathilde Lion.
Les ventes de parfum ont chuté de 32 %, celles de maquillage de 39 % et de soin de 30 %.
Ces résultats sont équivalents à ceux de la restauration à emporter qui ont baissé de 31 %.
Certaines industries se sont mieux portées. C’est le cas des jouets qui n’ont perdu que 2 % ou des articles de sport (-16 %).
Il y a eu un effet de rattrapage. Beaucoup d’achats ont été réalisés après le confinement.
Cependant, on n’a pas vu cet effet rebond sur la beauté.
“Nous avons ce type de résultats dans le monde entier. Certaines industries ont clairement profité du confinement, comme les jeux vidéos. L’habillement sort de la crise un peu plus rapidement que la beauté”, analyse Mathilde Lion. “Il semblerait que la filière cosmétique mette un plus de temps à retrouver le chemin de la croissance. Les performances de la beauté Prestige, à fin mai 2020, n’ont historiquement jamais été aussi basses. Cependant, tous les pays n’ont pas connu les mêmes chutes. Certes, c’est négatif partout, mais on tout de même près de 10 points d’écart …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des cosmétiquesAutres articles

864résultats