mercredi 1 juillet 2020L'actualité des cosmétiques

Mustela expérimente le vrac en pharmacie

Mustela expérimente le vrac en pharmacie

Du gel Lavant certifié Bio et du gel hydro-alcoolique en format vrac… c’est la nouvelle proposition testée par Mustela (et c’est une première en pharmacie), qui s’inscrit dans le prolongement de ses engagements environnementaux et sociétaux. Et dans la tendance actuelle au retour aux essentiels et à l’éco-responsabilité…

Temps de lecture
~ 2 minutes

Plus écologique, plus responsable, la distribution en vrac ne cesse de gagner du terrain. En 2019, 40 % des foyers français confiaient acheter des produits en vrac*. Leurs principales motivations d’achat : la réduction des emballages plastiques et le refus du gâchis.
Et si les achats en vrac se concentrent encore pour l’essentiel dans l’alimentaire, le marché a déjà entamé une vraie diversification avec des produits de soin et d’hygiène adulte sous forme de produits solides.

Aujourd’hui, 54 % des jeunes familles avec bébé se déclarent prêtes à consommer des produits d’hygiène et de soins pour bébé en vrac**. Et ce même si la sécurité et l’hygiène restent des points sur lesquels les parents ont besoin d’être rassurés.
Afin de répondre à ces inquiétudes et lever ces freins, Mustela a choisi la pharmacie pour proposer une offre alternative de soins cosmétiques en vrac. Avec du vrac qui garantit la qualité et la sécurité comme pour les produits de la marque déjà conditionnés.

Une première expérimentation

En lançant cette expérimentation vrac, Mustela veut aller encore plus loin dans sa réflexion sur l’écoconception de ses produits et plus particulièrement sur la réduction des emballages.
Dans un premier temps, le vrac est testé …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des cosmétiquesAutres articles

844résultats