CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
15 octobre 2018L'actualité des cosmétiques

P…, 10 ans ! Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Les 10 ans de CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Et voilà… La roue tourne et le temps passe, et CosmeticOBS-L’Observatoire des Cosmétiques a officiellement 10 ans. Depuis ses premiers articles mis en ligne en 2008, notre portail d’informations a bien changé. Au fil des jours (et maintenant des années), il a grandi, s’est enrichi de rubriques et de dossiers, a peu à peu accumulé de nombreuses références dans les domaines réglementaires, tendances, chiffres du marché, export… tout en continuant à enrichir ses sections sur les ingrédients et les produits cosmétiques. Le but étant toujours de mettre à disposition de tous des bases de données les plus exhaustives possibles sur le secteur, et de constituer un outil de veille et de gestion unique pour tous ses acteurs. Pour fêter ses 10 ans avec ses lecteurs, CosmeticOBS a organisé un grand jeu-concours : 10 questions et de beaux cadeaux pour les meilleures réponses. Voici les résultats !

Temps de lecture : ~ 10 minutes

On ne va pas le cacher : ce jeu-concours a remporté un vrai succès ! CosmeticOBS a enregistré les réponses de plus de 60 participants, et la plupart se sont montrés particulièrement brillants ! Il est vrai que toutes les réponses pouvaient être trouvées dans les articles en ligne sur le site ou les ebooks disponibles dans notre Librairie, mais on le reconnaît, certaines n’étaient pas faciles et demandaient un peu d’analyse ! Et nous sommes fiers, à CosmeticOBS, de voir que notre communauté est aussi pointue sur la multitude de sujets qui intéressent la cosmétique : bravo à tous !
Comme promis, après dépouillement, nous pouvons aujourd’hui communiquer les bonnes réponses à ces 10 questions et les noms des heureux gagnants ! ### Les réponses aux 10 questions 1/ Combien d’ingrédients sous forme de nanomatériaux sont-ils inscrits dans les Annexes du Règlement Cosmétiques 1223/2009 ?
5. (Seuls sont pris en compte les ingrédients qui figurent déjà explicitement sous leur forme nano dans les Annexes, et non pas les ingrédients qui y sont listés et qui peuvent éventuellement se trouver sous forme de nano dans les formules…)
• Tris-biphenyl triazine : Annexe VI/23a
• Titanium dioxide : Annexe VI/27a
• Zinc oxide : Annexe VI/30a
• Carbon Black : Annexe IV/126a.
• MBBT / INCI : Methylene bis-benzotriazolyl tetramethylbutylphenol : Annexe VI/23a

2/ Dans ses Notes of Guidance (9e révision), le CSSC a défini des critères d’acceptation spécifiques, en termes de risques microbiologiques, pour les produits cosmétiques destinés aux contours des yeux. Quels est le seuil indiqué pour les germes aérobies mésophiles ?
≤ 100 ufc/g ou ≤ 100 ufc/ml.

3/ Monsieur Hervé Émache, basé à Londres, distribue ses produits cosmétiques sur tout le marché européen. Sous réserve d’une évolution de la situation politique d’ici cette date, quel sera son statut en Europe après le 30 mars 2019 ?
Si le Brexit entre en vigueur à la date prévue (et faute d’accord qui pourrait prévoir une période de transition), le Royaume-Uni ne fera plus partie de l’Union européenne et Monsieur Hervé Émache aura le statut d’importateur de produits en Europe. Une Personne Responsable basée sur le territoire européenne devra être désignée.

4/ Quelles conditions faut-il remplir pour pouvoir apposer le logo UVA entouré d’un cercle sur le packaging d’un produit de protection solaire ?
Le facteur de protection UVA doit être équivalent au minimum à 1/3 du FPS (facteur de protection solaire) indiqué sur l’étiquetage (qui lui-même doit être au minimum de 6). Parallèlement, un test spécifique doit vérifier que la longueur d’onde critique est au moins égale à 370 nm de garantir ainsi que la protection anti-UVA s’étend aux UVA longs.

5/ Les allégations “Sans…” sont de moins en moins bienvenues sur les packagings des produits cosmétiques. Mais il y a quelques tolérances… Dans quel(s) cas peut-on encore indiquer “Sans alcool” ?
Le Document technique du groupe de travail Allégations, en date de juillet 2017, cite explicitement le cas d’un bain de bouche destiné à toute la famille : l’allégation “Sans” peut être justifiée au regard du 6e Critère commun (Choix en connaissance de cause), si elle est également en conformité avec les autres Critères communs.

6/ Sous la douche… quelle est, selon les données CSSC, la surface moyenne de la peau exposée à un gel douche ?
17500 cm².

7/ Sous le soleil (exactement)… quelles sont les normes de référence pour évaluer l’indice de protection solaire d’un produit cosmétique ?
• FPS in vivo : ISO 24444, norme publiée en novembre 2010.
• FP-UVA in vivo : ISO 24442, norme publiée en décembre 2011.
• FP-UVA in vitro : ISO 24443, norme publiée en mai 2012.
En ce qui concerne la mesure du FPS in vitro, le travail normatif n’ayant pas abouti dans les temps, le projet de norme 24445 a été réinscrit en 2012, mais elle n’est toujours pas publiés à ce jour.

8/ Quel pourcentage minimum d’ingrédients d’origine biologique doit contenir un shampooing pour obtenir la certification COSMOS ORGANIC ?
10 % (c’est une exception à la règle du 20% minimum d’ingrédients d’origine biologique établie par le COSMOS-Standard applicable aux produits à rincer).

9/ Cas pratique (soumis par Frédéric Lebreux de Biorius)
Vous vous apprêtez à commercialiser un rouge à lèvres comportant de véritables pétales de fleurs en son stick. Faut-il indiquer la fleur dans la liste des ingrédients ? Quelles implications légales peut avoir l’inclusion d’une fleur dans un produit cosmétique ?

Cinq réponses étaient proposées
Choix 1 : Cette fleur est un des ingrédients du produit cosmétique et il est nécessaire de l’évaluer et de l’étiqueter comme tel. J’étiquette Bellis Perennis dans la liste des ingrédients et son emplacement dans la liste est déterminé par le poids de la fleur par rapport au poids du reste de la formule cosmétique.
Choix 2 : Cette fleur est un des ingrédients du produit cosmétique et il est nécessaire de l’évaluer et de l’étiqueter comme tel. J’étiquette Bellis Perennis extract dans la liste des ingrédients mais le poids relatif de cet extrait étant très faible, l’ingrédient est placé après tout ceux présents à plus de 1 %.
Choix 3 : Cette fleur n’est pas un ingrédient du produit cosmétique et ne doit donc pas être étiqueté. En revanche, l’évaluation de la sécurité d’utilisation du produit cosmétique doit tenir compte de cette fleur.
Choix 4 : Cette fleur n’est pas un ingrédient du produit cosmétique et, dès lors, aucune obligation légale particulière ne s’applique si ce n’est la General Product Safety Directive (2001/95/EC).
Choix 5 : Cette situation n’est pas prévu par le cadre réglementaire actuel et la mise sur le marché de ce produit n’est donc pas envisageable.
Selon l’analyse de Biorius, la réponse 3 est la bonne car :
• Une fleur n’est pas une substance ou un mélange de substances et ne peut dès lors par faire partie d’un produit cosmétique, au sens de la définition prévue par le Règlement Cosmétiques. En réalité, une fleur se rapproche davantage d’un article au sens du règlement REACH. De la même manière, une bille de métal dans le produit cosmétique ne serait pas non plus considérée comme faisant partie de ce produit cosmétique. Dès lors, l’étiquetage de cette fleur dans la liste des ingrédients n’a aucun sens dans ce contexte.
• Le produit cosmétique doit être sûr d’utilisation dans des conditions d’exposition normales et raisonnablement prévisibles. La présence d’une fleur peut avoir un impact notable : transfert de substances, contamination microbiologiques, toxicité générale de la fleur et interaction avec le produit. Tout cela doit être considéré.

10/ Le site Internet de CosmeticOBS-L’Observatoire des Cosmétiques a 10 ans. En quelle année a été mis en ligne son espace PRO et est-il devenu l’outil de veille et d’informations indispensable à tous les acteurs de la cosmétique ?
Novembre 2011.
Eh oui, ce n’est que trois ans après sa mise en ligne que CosmeticOBS a créé son Espace PRO, dont les articles (à forte valeur ajoutée) sont réservés aux abonnés, et ce même si certains contenus, davantage destinés au grand public, restent en accès libre.

Et les gagnants sont…

1er prix
Chloé Violin - TAIKI Cosmetics Europe
Avec une note de 18/20, Chloé Violin a gagné une entrée gratuite aux deux jours de congrès Parfums et Cosmétiques 2018 à Chartres, offerte en partenariat avec la Cosmetic Valley et abe, d’une valeur de 1 260€ TTC.

2e prix
Juliette Fincias - Laboratoires Visiomed
Avec une note de 16,5/20, Juliette Fincias fera l’objet d’un article “Portrait et présentation de l’entreprise”, rédigé et publié sur CosmeticOBS, d’une valeur… inestimable !

3e prix
Christiane Tort - Cabinet CT Consultant
Avec une note de 16/20, Christiane Tort a gagné 3 ebooks, à choisir dans la Librairie de CosmeticOBS, d’une valeur moyenne de 250€HT.

4e prix - ex-aequo
Béatrice Vorobieff-Terrien - Tech Nature et Marie-Pierre Gravier - Laboratoire Gravier
Elles ont gagné chacune 2 ebooks, à choisir dans la Librairie de CosmeticOBS, d’une valeur moyenne de 160€HT.

5e prix - ex-aequo
Magali Boyer - Laboratoires Prodene Klint et Geoffrey Tessier - Laboratoire Laboheme
Ils ont tous deux gagné 1 ebook, à choisir dans la Librairie de CosmeticOBS, d’une valeur moyenne de 80€HT.

Merci encore une fois à tous : merci d’avoir joué le jeu, merci d’avoir participé à notre esprit festif pour nos 10 ans et merci de continuer à nous rester fidèles durant les 10 prochaines années : CosmeticOBS a encore beaucoup à vous offrir (et bien avant l’anniversaire de ses 20 ans) !

LW

Tous les articles (683)