Protection de la biodiversité : Clarins s'engage devant notaire

Protection de la biodiversité : Clarins s'engage devant notaire

Clarins vient de signer une Obligation Réelle Environnementale (ORE) avec le Conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie Asters. Le contrat, qui concerne le domaine alpin que possède le groupe, a été signé chez un notaire. Clarins s’engage ainsi, pour 99 ans, à protéger la faune et la flore de ce lieu. Une première pour un acteur de la filière cosmétique.

Temps de lecture
~ 2 minutes

L’ORE est un “dispositif foncier de protection de l’environnement. Il permet à tout propriétaire d’un bien immobilier de mettre en place, s’il le souhaite, une protection environnementale attachée à son bien. C’est une démarche volontaire”.

Le groupe est engagé depuis un certain temps dans la préservation de l’environnement. Clarins a fait l’acquisition de son domaine, il y a quelques années déjà, afin de cultiver et de produire certaines de ses matières premières utilisées dans ses cosmétiques.

Pour aller plus loin dans ses actions en faveur de la nature, Clarins a signé un contrat officiel avec le CEN Asters.
De nouvelles obligations, définies avec le CEN Asters, incomberont donc au groupe sur les 10 hectares du domaine, comme :
• un partenariat de recherche globale avec les universités de Savoie et de Grenoble-Alpes,
• des travaux avec le conservatoire botanique national alpin sur les phénomènes d’érosion,
• des recherches sur des techniques d’agroécologie en montagne,
• un projet de caractérisation et de préservation du sabot de Vénus (plante inscrite sur la liste des espèces menacées de la Convention CITES).

“Ce contrat témoigne de la volonté de Clarins d’agir dans la durée pour la biodiversité. Il marque également une étape de plus …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP, TPE et RÉSUMÉ

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des cosmétiquesAutres articles

973résultats