CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
4 juillet 2018L'actualité des cosmétiques

Quel programme de soins pour les mains ?

©Thinkstock

Été comme hiver, elles souffrent au quotidien. Bien maltraitées, par la force des choses comme par notre manque d’attentions à leur égard, les mains parfois crient leur mal-être par le biais de sécheresses, squames et autres inconforts. Et si on leur offrait le soulagement bien mérité procuré par une séance de soins rien que pour elles ?

Gommage, masque, hydratation, protection… ces mots-là vous semblent réservés aux soins du visage ? Dommage ! Vos mains en ont bien besoin aussi, et une fois initiées, elles en redemanderont, vous verrez !

Le gommage

La peau des mains se doit d’être résistante. Pour faire face aux multiples agressions quotidiennes qu’elle subit (contacts avec les produits d’entretien et autres pollutions environnantes, petits ou gros chocs répétés et frottements variés avec des objets divers, expositions multi-quotidiennes au froid, au chaud, à l’eau, au savon… quand ce n’est pas au gel hydro-alcoolique), elle doit s’endurcir… et épaissir son épiderme malmené. Évidemment sa douceur en pâtit grandement. Un gommage hebdomadaire l’aide à retrouver les plaisirs des caresses…

Avec quoi ?
Il existe des gommages spécifiquement dédiés aux mains. Généralement à base de grains de sucre (pour le côté fondant) ou de sel (pour l’apport reminéralisant), ils sont le plus souvent enrichis d’huiles végétales et d’agents hydratants pour nourrir tout en exfoliant.

On peut aussi étendre l’utilisation de l’habituel gommage corporel jusqu’au bout des doigts, mais en veillant dans ce cas à ce que ses particules exfoliantes ne soient pas trop dures (elles ne devraient jamais l’être, même pour le corps, mais on a parfois des surprises avec certains produits…). Les mains gagnent à être exfoliées, certes, mais à condition que leur film hydrolipidique, si précieux pour leur protection quotidienne, soit préservé autant que faire se peut durant l’opération.

Comment ?
Doucement sur les paumes, (un peu) plus appuyé sur le dos, le gommage des mains se pratique par petits mouvements circulaires, en insistant un peu sur la jointure des doigts et en remontant jusqu’au haut du poignet. Une minute de massage suffit pour chaque main.

Le rinçage peut se faire ensuite sous l’eau du robinet.

Le masque

Il ne faut pas leur en vouloir (franchement, elles ont des excuses !), mais les mains ont souvent tendance à se montrer un tantinet sèches et rugueuses avec leur entourage… surtout si elles sont très sollicitées. Et d’autant qu’elles sont naturellement moins pourvues en glandes sébacées (qui participent à l’entretien du film hydrolipidique protecteur) que le visage. Elles peuvent aussi témoigner de leurs souffrances quotidiennes en s’abîmant, tiraillant et devenant fort inconfortables. Il faut les régénérer ! Et leur fournir suffisamment d’éléments hydratants et reconstituants pour compenser leurs manques.

Avec quoi ?
Les masques, ceux conçus spécifiquement pour les mains comme ceux destinés aux visages des peaux sèches et matures qui peuvent également parfaitement convenir, ont l’avantage d’être très concentrés en agents nourrissants et particulièrement en acides gras essentiels généreusement fournis par nombre d’huiles végétales : macadamia (Macadamia ternifolia), olive (Olea europaea), onagre (Oenothera biennis), bourrache (Borago officinalis), germes de blé (Triticum vulgare), argan (Argania spinosa), jojoba (Simmondsia chinensis), tournesol (Helianthus annuus), mais aussi bien sûr beurre de karité (Butyrospermum parkii)… Ils peuvent aussi être enrichis en antioxydants (pour lutter contre les radicaux libres et le vieillissement prématuré de l’épiderme), en actifs hydratants et adoucissants (miel, aloé vera…). Et comme ils restent posés assez longuement, ils ont tout le temps d’agir favorablement.

Comment ?
On peut poser le masque comme celui du visage, en couche assez épaisse sur toute la surface des mains (paumes et dos) et des doigts… attendre une dizaine de minutes sans rien faire, bien obligée (vous pouvez profiter de l’instant pour une petite séance de méditation relaxante ou mettre à profit le moment du bain)… Puis on enlève l’excédent à l’aide d’un coton doux ou d’un mouchoir en papier. Le rinçage n’est pas obligatoire.

On peut aussi poser le masque en couche plus fine juste avant le coucher, envelopper ses mains de gants et aller dormir. Pas très glamour pour une nuit à deux, mais très efficace pour que les actifs, sous l’effet de la durée et de la chaleur, agissent encore plus efficacement.

La crème protectrice

Remettre en état et régénérer ne suffit pas : il faut encore entretenir le capital engrangé lors des opérations gommage + masque. Ce qui veut dire : préserver l’hydratation et protéger, à toute heure et en tout lieu. Non, la crème n’est pas en option. De textures de moins en moins grasses, les produits que la cosmétique propose aujourd’hui sont également de plus en plus légers sur les mains et agréables à utiliser, sans rien perdre de leur efficacité. Plus d’excuse pour s’en dispenser, donc.

Avec quoi ?
C’est le règne des agents émollients (qui assouplissent et adoucissent la peau) et des humectants (qui maintiennent la teneur en eau de l’épiderme). La star du genre est le glycérol (Glycerin dans les listes d'ingrédients), généralement associée à quelques agents occlusifs qui évitent le dessèchement de l’épiderme en formant un film protecteur à sa surface pour "piéger" son eau et éviter ses fuites. À la classique paraffine liquide pétrochimique, on peut préférer les cires d’abeille (Cera alba), de candelilla (Candelilla cera) ou de carnauba (Copernicia cerifera cera)… Et les formules peuvent encore s’enrichir, comme celles des masques, d’actifs adoucissants, antioxydants, apaisants…

Comment ?
Après le soin complet, la crème s’applique uniformément sur l’ensemble des mains et jusqu’au bout des ongles, auxquels elle fait également le plus grand bien. On en profite pour s’offrir un petit massage, en insistant un peu sur la base des ongles pour ramollir les cuticules.

Au quotidien, le geste se répète plusieurs fois dans la journée, dès que le besoin s’en fait sentir, et systématiquement après chaque lavage des mains. L'idéal est de laisser le tube de crème à côté du savon avec lequel on se lave les mains à la maison, d’en mettre un autre dans son sac pour le bureau, et de ne jamais se servir de l’un sans avoir recours à l’autre.

Le petit plus

Pas de soin des mains sans quelques minutes consacrées aux seuls ongles. Limés de l’extérieur vers l’intérieur en suivant leur ligne naturelle, le dessous bien nettoyé à l’aide d’une brosse à ongles ou d’un bâtonnet en bois, les cuticules doucement repoussées (jamais coupées !), enfin nourris d’une crème hydratante ou d’une huile régénérante appliquées en léger massage, ils peuvent être polis pour briller légèrement, et enfin être recouverts d'une jolie couche de vernis… pour donner la touche d’un fini soigné à des mains désormais souples et toutes douces !

Tous les articles (643)