mercredi 8 avril 2020L'actualité des cosmétiques

Réglementation à l'international : la Thaïlande fait passer les gels contenant de l'alcool sous le statut des produits cosmétiques

Réglementation à l'international : la Thaïlande fait passer les gels contenant de l'alcool sous le statut des produits cosmétiques

Dans le cadre de son partenariat avec CosmeticOBS, Business France annonce que le 11 mars 2020, la Food and Drug Administration thaïlandaise a annoncé que les produits en gel contenant de l’alcool comme les désinfectants pour les mains ne seront plus considérés comme des dispositifs médicaux. Ces produits étaient auparavant réglementés comme des produits cosmétiques et seront à nouveau légalement définis comme tels. Cette mesure a pour but d’éviter les pénuries de gels hydro-alcooliques De plus, elle permettra une mise sur le marché plus rapide de ces produits.

Temps de lecture
~ 2 minutes

La Food and Drug Administration thaïlandaise contrôle, réglemente et s’assure que les normes en matière de cosmétiques sont conformes aux réglementations existantes. Par ailleurs, la FDA étudie, recherche et établit des réglementations pour promouvoir les normes de qualité et de sécurité des produits cosmétiques. Enfin, cette autorité promeut et améliore la production, l’importation et la vente de cosmétiques selon les normes locales et inspecte, surveille et contrôle les entreprises de cosmétiques sur le plan de la publicité et de la conformité aux normes et aux réglementations.

Le contrôle des cosmétiques en Thaïlande a été mis en œuvre par le Cosmetic Act B.E. 2558 (2015), loi publiée sous la direction de la Food and Drug Administration. Cette réglementation cosmétique couvre les activités de pré-commercialisation (listes positives et négatives d’ingrédients, étiquetage et allégations, bonnes pratiques de fabrication (BPF), lignes directrices pour le contrôle de la qualité et de la sécurité, etc.) et de post-commercialisation. Tout produit ayant des caractéristiques pharmacologiques et thérapeutiques, affectant ou altérant les fonctions ou la structure du corps humain ou se présentant comme des produits pharmaceutiques, ne sera pas classé comme produit cosmétique et ne sera donc pas couvert par cette réglementation cosmétique.

Dans ce cadre, les produits …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des cosmétiquesAutres articles

838résultats