mercredi 16 décembre 2020L'actualité des cosmétiques

Tout savoir sur l’export cosmétique en Thaïlande

Tout savoir sur l’export cosmétique en Thaïlande

Si le Covid-19 a freiné l’industrie cosmétique, partir à la conquête de nouveaux horizons peut être un moyen de doper la croissance. C’est dans cette optique que Business France a consacré toute une série de webinaires lors du salon virtuel E-Cosmetic 360. L’occasion de faire le point sur les pays les plus intéressants. La Thaïlande fait partie des candidats retenus.

Temps de lecture
~ 3 minutes

La Thaïlande est le premier marché de la zone ASEAN pour la beauté. Le chiffre d’affaires du secteur en 2019 était de 7,14 milliards d’euros (+7,4 % par rapport à 2018) avec 66,9 % pour le domestique et 33,1 % pour l’export. Les prévisions pour 2023 sont de 8,4 milliards d’euros.

Le secteur est divisé en plusieurs catégories :
• les soins pour la peau (2,158 milliards d’euros),
• le maquillage (669,3 millions d’euros),
• les parfums (239 millions d’euros),
• les capillaires (817,3 millions d’euros),
• les gammes pour hommes (390,3 millions d’euros).

En Thaïlande, les cosmétiques ont une véritable place dans le quotidien des consommateurs. La coquetterie est un témoin de réussite professionnelle et sociale.

Tendances

Malgré l’essor du e-commerce, 85 % des achats liés au soin sont faits en boutiques.
Avant d’acquérir un produit, les Thaïlandais sont très sensibles aux avis des influenceurs que l’on peut trouver sur Internet.

Autre point important, les soins en petits formats à des prix accessibles sont plus largement consommés. “De nombreuses nouvelles marques américaines et japonaises ont été ainsi introduites sur le marché et vendues dans des chaînes de parfumeries. Cette clientèle est surtout constituée d’étudiants ou jeunes actifs”, explique Business …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des cosmétiquesAutres articles

907résultats