CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
27 novembre 2018L'actualité des cosmétiques

Un "Toxiscore" sur les étiquettes cosmétiques ? Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Livre blanc de la Ligue contre le Cancer

Y aura-t-il bientôt un “marquage” des produits cosmétiques contenant des ingrédients au potentiel cancérogène ? C’est ce que propose en tout cas la Ligue contre le Cancer pour renforcer la prévention de la maladie. Une initiative suggérée d’abord au niveau national, pour être ensuite harmonisée au niveau européen.

Temps de lecture : ~ 2 minutes

Le 21 novembre 2018, La Ligue contre le Cancer organisait ses premiers États généraux de la prévention des cancers. À l’issue d’un vaste débat citoyen sur “ce que doit être la politique de prévention des cancers en France dans les années qui viennent”, 11 propositions phares ont été présentées, dont une qui prévoit un “Toxiscore” sur les produits de consommation courante, y compris les cosmétiques. À l’image du Nutriscore qui figure sur les denrées alimentaires, ce marquage serait conçu pour *“informer préciser et simplement le consommateur sur les risques associés à l’utilisation du produit.*
Il s’agirait, selon les termes du Livre blanc qui a été publié à l’issue de ces États généraux et qui regroupe l’ensemble des propositions phares, d’un “étiquetage relatif aux substances ayant un impact (présumé ou avéré) sur la santé du consommateur, apposé sur tous les produits à usage domestique (produits alimentaires, construction, décoration, cosmétiques, puériculture, ménagers, biocides…)”.

Cet étiquetage devrait être “certifié”, c’est-à-dire fondé sur des donnés scientifiquement prouvées, son libellé et son graphisme être aisés à comprendre pour permettre “la prise de conscience des risques inhérents à l’exposition environnementale à des produits de consommation courante”, et apposé après concertation avec les industriels, en priorité sur les substances “présentant un risque cancérogène avéré et présumé et, selon le principe de précaution, pour celles dont le risque est suspecté”.
Créé au niveau national, il devrait être ultérieurement harmonisé à l’échelle européenne.

Pour aller plus loin
• Télécharger le Livre blanc des propositions phares, 1er États généraux de la prévention des cancers, La Ligue contre le Cancer, 21 novembre 2018.

FP

Tous les articles (699)