lundi 1 février 2021L'actualité des ingrédients

À l'assaut du maskné : une histoire de piratage du quorum, par Vytrus Biotech

À l'assaut du maskné : une histoire de piratage du quorum, par Vytrus Biotech

Les tendances consommateurs ont été chamboulées par la pandémie mondiale que nous connaissons tout au long de 2020. Cette crise sanitaire a marqué une étape importante dans les comportements des consommateurs, et les cosmétiques ne font pas exception. Actuellement, en raison de l’utilisation d’équipements de protection comme les masques, ainsi que d’autres facteurs connexes, l’apparition de l’acné a augmenté au sein de la population, quel que soit l’âge. Le frottement constant du tissu du masque sur notre peau, ainsi que l’absence de transpiration, ont conduit au phénomène connu sous le nom de “maskné”. Vytrus Biotech propose un nouveau traitement à base de cellules souches végétales, respectueux du microbiote de la peau, qui agit sur les affections cutanées causées par le port de masques comme l’acné : Quora Noni.

Temps de lecture
~ 8 minutes

Un terme plus technique pour le maskne est l’acné mécanique, et il est également connu sous le nom d’“acné d’athlète” ou de “friction” car il est le résultat de la friction mécanique d’un tissu contre la peau et est commun chez les athlètes.
“En fait, il s’agit d’une acné commune qui peut se produire chez des personnes qui n’en ont jamais eu. Le masque est essentiel pour se protéger et nous devons vivre avec. Cependant, notre peau n’y est pas habituée et c’est l’un de ses effets”, a déclaré le Dr Mar Mira, spécialiste en médecine esthétique et en nutrition et co-fondatrice de la clinique Mira + Cueto, à Madrid, en Espagne, au magazine BBC World.

Le maskné est plus habituel chez les professionnels de la santé, comme l’indique une enquête publiée par le Journal of the American Academy, selon laquelle au moins 83 % des professionnels de la santé de Hubei (Chine) ont eu des maladies dermatologiques sur le visage à la suite du port d’un masque.
Amy Kassouf, dermatologue à la Cleveland Clinic (Ohio), a déclaré que l’acné due au port du masque “a toujours été un problème pour les professionnels de la santé qui sont obligés …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

L'actualité des ingrédientsAutres articles

737résultats