CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
21 mai 2019L'actualité des ingrédients

Detoxondria : l'ingrédient qui lutte contre la sénescence cellulaire pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Detoxondria

Traits tirés, teint terne ou visage fatigué sont autant de problématiques cutanées auxquelles les consommateurs sont confrontés. Pour y apporter des solutions, Codif s’est intéressé au fonctionnement interne des cellules. À l’occasion du salon in-cosmetics 2019, le fournisseur d’ingrédients a dévoilé sa dernière innovation : un actif à base d’algue qui lutte contre la sénescence des cellules et donc contre les signes de fatigue.

Temps de lecture : ~ 2 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Depuis quelques années, Codif travaille sur les mitochondries, granules du cytoplasme, indispensables aux réactions énergétiques de la cellule et qui permettent d’en recycler les déchets.
Problème, lorsqu’elles sont non fonctionnelles, elles n’assurent plus ce rôle de nettoyage (que l’on appelle mitophagie). Les cellules vieillissent donc plus vite, elles sont sénescentes.

Pour enrayer ce phénomène, Codif s’est demandé comment relancer et augmenter les performances mitophagique des cellules.
Pour ce faire, le fournisseur d’ingrédients s’est intéressé aux vertus de la micro algue violette, Rhodella violacea, très résistante au stress oxydatif.
“Cultivée en photobioréacteurs où elle est soumise, de manière répétée, à un stress oxydatif sévère (exposition au peroxyde d’hydrogène), Rhodella stimule ses défenses intracellulaires et réagit en produisant un exopolysaccharide protecteur”, explique Laure Matelon, responsable commerciale chez Codif. “En réactivant conjointement les processus de recyclage des déchets mitochondriaux et la performance mitophagique des cellules, Detoxondria améliore l’oxygénation des tissus et la luminosité du teint; et diminue la fatigabilité de la peau ainsi que les signes de la fatigue”.

En plus de cela, Codif promet des résultats visibles immédiats. “On observe une meilleure oxygénation de la peau dès 24h”, ajoute Laure Matelon.

Un critère primordial ...