jeudi 9 juillet 2015L'actualité des ingrédients

La Methylisothiazolinone ne passe pas à l'examen du CSSC

© L'Observatoire des Cosmétiques

Le 25 juin 2015, lors de sa 10e réunion plénière, le CSSC a adopté son Opinion sur l'ingrédient cosmétique Methylisothiazolinone en tant que conservateur dans les produits à rincer et les produits capillaires sans rinçage. Cette Opinion est ouverte à la consultation jusqu'au 8 septembre 2015.

Temps de lecture
~ 5 minutes

Background

NB : entre la demande d'Opinion au CSSC et la publication de cette dernière, le background a été modifié. Voici le nouveau texte dans son intégralité.
• La première version de ce background est disponible ici .

Le Comité Scientifique pour les Produits Cosmétiques et les Produits non-alimentaires (SCCNFP) avait adopté deux Opinions sur la Methylisothiazolinone, respectivement en mars 2003 (SCCNFP/0625/02) et en avril 2004 (SCCNFP/0805/04).

Le SCCNFP (mars 2003 - SCCNFP/0625/02) a conclu que les informations soumises étaient insuffisantes à ce moment pour permettre qu'une évaluation adéquate du risque représenté par la Methylisothiazolinone soit menée à bien. Le SCCNFP demandait : davantage d'informations détaillées concernant les propriétés physico-chimiques de la Methylisothiazolinone (par exemple : analyse LCMS, pH, stabilité et produits de dégradation) ; des informations sur le matériau utilisé pour les tests (numéros de lots, pureté et impuretés) ; une étude d'absorption percutanée in vitro et des études pertinentes et adéquates sur la génotoxicité/mutagénicité.

En réponse à l'Opinion du SCCNFP concernant la Methylisothiazolinone, adoptée au cours de la 23e réunion plénière du 18 mars 2003 (doc. n° SCCNFP/0625/02), des informations supplémentaires sur les propriétés physico-chimiques de la substance, une étude d'absorption percutanée in vitro et deux études sur la mutagénicité / génotoxicité ont été soumises au SCCNFP pour évaluation. En avril 2004, le SCCNFP (SCCNFP/0805/04) a conclu que les données demandées étaient au complet. La Methylisothiazolinone a été considérée non génotoxique/mutagénique.

La Methylisothiazolinone (MIT) a été listée en Annexe V/57 du Règlement n° 1223/2009 pour une utilisation en tant que conservateur à une concentration maximale de 0,01 % (100 ppm) dans les produits cosmétiques.

Selon plusieurs États membres et d'après la littérature, la sensibilisation à la MIT devient un problème de plus en plus important dans toute l'Europe. Compte tenu de cette information, la Commission a demandé au Comité Scientifique (CSSC) une réévaluation de la sécurité de la MIT quand elle est utilisée en tant que conservateur dans les produits cosmétiques à une concentration maximale de 100 ppm.

L'Opinion scientifique (SCCS/1521/13) sur la Methylisothiazolinone (P94) Soumission II (Sensibilisation) a été rendue en mars 2014 avec la conclusion suivante :
Les données cliniques actuelles indiquent que 100 ppm de MIT dans les produits cosmétiques ne sont pas sûrs pour le consommateur.
Pour les produits cosmétiques sans rinçage (y compris les lingettes), aucune concentration sûre de MIT pour l'induction de l'allergie de contact ou l'élicitation n'a été démontrée de manière adéquate.
Pour les produits cosmétiques à rincer, une concentration de 15 ppm (0,0015 %) de MIT est considérée comme sûre pour le consommateur du point de vue de l'induction de l'allergie de contact. Cependant, aucune information n'est disponible pour l'élicitation.

Récemment, le CSSC a reçu un nouveau mandat dans le but d'évaluer la sécurité de 100 ppm de MIT, y compris dans les produits à rincer et les produits capillaires sans rinçage. Des données de Cosmetics Europe concernant la sécurité de la MIT dans les produits à rincer et les produits capillaires sans rinçage ont été reçues en juin 2014, de nouvelles données de cosmétovigilance en février 2015, et des données sur les expositions cumulées aux produits à rincer en mai 2015. La concentration limite de 15 ppm de MIT proposée par le CSSC pour les produits à rincer est basée sur les données disponibles relatives au mélange MCIT/MIT (SCCS/1238/09). Les nouvelles données transmises tentaient de démontrer que 100 ppm, y compris dans les produits à rincer et les produits capillaires sans rinçage, est une concentration sûre pour les consommateurs. Il est demandé au CSSC de donner son Opinion sur la sécurité de 100 ppm de MIT dans les produits à rince et dans les produits capillaires sans rinçage.

Opinion

 1. Sur la base des données fournies, le CSSC considère-t-il que la Methylisothiazolinone (MIT) est sûre pour les consommateurs, quand elle est utilisée en tant que conservateur dans les produits à rincer à la concentration limite de 100 ppm du point de vue de l'induction de l'allergie de contact ?

Les informations fournies ne montrent pas une utilisation sûre de la MIT en tant que conservateur dans les produits cosmétiques à rincer à une concentration limite allant jusqu'à 100 ppm du point de vue de l'induction de l'allergie de contact.
Pour les produits cosmétiques à rincer, la concentration de 15 ppm (0,0015 %) de MIT est considérée comme sûre pour le consommateur du point de vue de l'induction de l'allergie de contact.

 2. Sur la base des données fournies, le CSSC considère-t-il que la Methylisothiazolinone (MIT) est sûre pour les consommateurs, quand elle est utilisée en tant que conservateur dans les produits capillaires sans rinçage à une concentration limitée allant jusqu'à 100 ppm du point de vue de l'induction de l'allergie de contact ?

Les informations fournies ne montrent pas une utilisation sûre de la MIT en tant que conservateur dans les produits capillaires sans rinçage à une concentration limite allant jusqu'à 100 ppm du point de vue de l'induction de l'allergie de contact.

 3. Le CSSC a-t-il d'autres préoccupations scientifiques en ce qui concerne l'utilisation de la Methylisothiazolinone (MIT) dans les produits cosmétiques ?

Les inquiétudes et les opinions soulevées dans l' Opinion du CSSC (SCCS/1521/13 - 12 December 2013) et sa révision du 27 mars 2014) demeurent. Les résultats de la récente étude scandinave ne plaident pas en faveur de la sécurité de la MIT dans les produits à rincer, que ce soit à 100 ppm ou à 50 ppm pour l'élicitation ou l'induction.

Deadline pour les commentaires

 1er septembre 2015.

© L'Observatoire des Cosmétiques
© 2015- 2020  CosmeticOBS

L'actualité des ingrédientsAutres articles

643résultats