CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
24 décembre 2019L'actualité des ingrédients

Le cannabis s’empare de la cosmétique pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Le cannabis s’empare de la cosmétique

Depuis quelque temps, le cannabis et ses dérivés trouvent une place de choix dans l’industrie cosmétique. Ce marché représente 12 milliards de dollars dans le monde, selon Euromonitor, qui entrevoit des “perspectives de développement lucratives au vu de l’assouplissement des réglementations, notamment aux États-Unis et au Canada”.

Temps de lecture : ~ 3 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Le marché nord-américain est-il “cannabis friendly” ?
C’est ce que les chiffres révélés par Euromonitor laissent penser.
La croissance de cette branche de la cosmétique est de 3,8 % en 2019.
“Une quantité pléthorique de marques sont arrivées sur le marché, à côté d’acteurs historiques comme The Body Shop ou Hempz. Au 18 novembre 2019, on comptait pas moins de 500 marques liées à l’utilisation de cette plante”, indique Euromonitor. “Rien d’étonnant à cela quand on sait qu’aux États-Unis et au Canada, le cannabis est associé à une image de bien-être”.

Ce nombre important de concurrents participe bien évidemment à la fragmentation du secteur. Il est compliqué pour une marque de s’imposer en tant que leader.
En revanche, la multiplication de l’offre rend le marché de la cosmétique au cannabis encore plus fort.
“Au 18 novembre 2019, les marques de produits de beauté et de soins à base de cette plante représentaient 4,1 % de tous les cosmétiques, contre 2,2 % un an auparavant, ce qui confirme que le marché est petit, mais en croissance rapide dans un court laps de temps”, souligne Euromonitor.

Défiance et confusion du consommateur
Pourtant, le cannabis souffre encore d’une réputation sulfureuse et n’a pas bonne presse auprès de tous les utilisateurs de cosmétiques.
“Certaines personnes peuvent s’attendre à ressentir ...