CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
10 février 2020L'actualité des ingrédients

Perturbateurs endocriniens : 5 demandes d'Opinion au CSSC pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Perturbateurs endocriniens : 5 demandes d'Opinion au CSSC

Suite à la publication d’une liste de 14 substances suspectées d’agir en perturbateurs endocriniens à évaluer de façon prioritaire, et à l’appel à données qui a suivi, la Commission européenne vient de demander au CSSC son Opinion sur la sécurité de cinq substances : les Benzophenone-3, Homosalate, Octocrylene, Resorcinol et Propylparaben. Le Comité scientifique a neuf mois pour évaluer la sécurité de ces ingrédients et publier ses conclusions.

Temps de lecture : ~ 13 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Background sur les substances ayant des propriétés de perturbation endocrinienne

Le 7 novembre 2018, la Commission a adopté un réexamen du Règlement (CE) n°1223/2009 relatif aux produits cosmétiques (“Règlement Cosmétiques”) concernant les substances ayant des propriétés de perturbation endocrinienne. Ce réexamen a conclu que le Règlement Cosmétiques fournit les outils adéquats pour réglementer l’utilisation des substances cosmétiques qui présentent un risque potentiel pour la santé humaine, y compris lorsqu’elles présentent des propriétés de perturbation endocrinienne.
Le Règlement Cosmétiques ne comporte pas de dispositions spécifiques sur les PE. Toutefois, il fournit un cadre réglementaire en vue d’assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine. Les préoccupations environnementales que peuvent susciter les substances utilisées dans les produits cosmétiques sont prises en compte par l’application du Règlement (CE) n°1907/2006 (“Règlement REACH”).
Dans le cadre de cet réexamen, la Commission s’est engagée à établir une liste prioritaire des PE potentiels qui ne sont pas déjà couverts par des interdictions ou des restrictions dans le Règlement Cosmétiques en vue de leur prochaine évaluation de sécurité. Une liste prioritaire de 28 PE potentiels dans les cosmétiques a été consolidée début 2019 sur la base des contributions fournies lors d’une consultation des parties prenantes. La Commission a ensuite organisé un appel public à ...