CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
3 septembre 2019L'actualité des ingrédients

Une alternative biodégradable pour remplacer les microplastiques dans les cosmétiques pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Janet Scott, Davide Mattia et Giovanna Laudisio de Naturbeads

Une jeune start-up, Naturbeads, basée à l’Université de Bath (Royaume-Uni), travaille avec des entreprises pour remplacer les microplastiques dans les produits cosmétiques par des microbilles biodégradables à base de cellulose. Naturbeads a obtenu un financement dans le cadre d’un partenariat entre UK Research and Innovation (UKRI) et Sky Ocean Ventures (SOV), par l’intermédiaire du Plastic Research and Innovation Fund.

Temps de lecture : ~ 2 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

La technologie pour créer les microbilles de cellulose a été mise au point à l’Université de Bath par les professeurs Janet Scott et Davide Mattia du Centre for Sustainable Chemical Technologies en 2017. En 2018, ils ont cofinancé l’entreprise dérivée Naturbeads pour commercialiser la technologie avec le Dr Giovanna Laudisio, PDG de l’entreprise.

Les microbilles biodégradables sont fabriquées à l’aide d’une solution de cellulose, qui est envoyée à travers de minuscules trous dans une membrane tubulaire, créant des gouttelettes sphériques de la solution qui sont sépraées de la membrane grâce à de l’huile végétale. Les billes sont ensuite recueillies, durcies et séparées de l’huile avant utilisation.
L’appareil prototype de ce projet servira à produire des échantillons de microbilles de cellulose à l’échelle du kilogramme. Celles-ci seront échantillonnées auprès d’entreprises de l’industrie cosmétique afin d’être testées dans des formulations.

*“Nos microbilles sont produites à partir de cellulose, le biomatériau le plus abondant sur Terre, et qui constitue les plantes et les arbres. Nous sommes ravis de voir notre technologie déployée commercialement et de contribuer à réduire la pollution plastique dans nos océans”, a déclaré le professeur Davide Mattia.

Naturbeads recevra 582 842 livres sterling ...