CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
5 mars 2018Lexique cosmétique

Co-wash

Et si se laver les cheveux avec du shampoing n’était pas la méthode d’entretien idéale ? C’est que laisse sous-entendre la technique du co-wash, une méthode qui revendique l’utilisation d’après-shampoing comme agent lavant.

On le voit bien, ces dernières années, le shampooing ne fait plus autant l’unanimité chez les consommateurs. Ils sont à la recherche de modes de nettoyage moins agressifs, comme le co-wash.
Ce terme, qui ressemble fortement à un nom de lessive, est en fait l’habile contraction de "conditionner wash" (nettoyage avec de l’après-shampooing en français).
Cette invention incombe à la coiffeuse américaine Lorraine Massey. C’est après avoir longtemps eu du mal à coiffer ses cheveux bouclés qu’elle décide de ne plus utiliser de shampooing conventionel et essaye des méthodes plus douces, comme l’utilisation d’après-shampooing.
Le résultat est probant. Elle décide donc "d’institutionnaliser" la technique et en fait mention dans le livre qu’elle écrit, Curl Power, manifeste dédié à l’entretien des cheveux bouclés.

Pour qui ?
À la base, le co-wash s’adresse à celles et ceux dont les cheveux sont bouclés, frisés ou crépus. Secs par nature, ces chevelures fragiles ont tendance à s’assécher encore plus si les shampooings sont trop fréquents.
Selon Lorraine Massey, les après-shampooings contiennent suffisamment d’agents lavants pour assurer l’élimination des impuretés et de l’excès de sébum mais sont beaucoup moins abrasifs.
Les cheveux plus fins peuvent également s’y mettre, cependant, attention à la perte de volume.

La technique
Rien de bien compliqué, il suffit simplement de remplacer son shampooing par de l’après-shampooing, de préférence sans silicones.
Pour réaliser un co-wash digne de ce nom, espacer les lavages est impératif. Le but étant de mettre la chevelure en contact avec des nettoyants le moins souvent possible.
Bien sûr, les cheveux vont avoir besoin d’un temps d’adaptation, il se peut que le manque de silicones les rende moins beaux les premières fois.
Ensuite, pour bien gainer la fibre capillaire, on applique un sérum sans rinçage sur les longueurs.

Bien que le co-wash apparaisse comme l’alternative idéale aux lavages parfois trop décapants, il ne permet pas d’éliminer toutes les impuretés qui se logent sur le cuir chevelu.
Il peut, en revanche, être réalisé en alternance avec un nettoyage conventionnel (utilisation d’un shampoing doux) afin d’offrir plus de douceur à la chevelure.

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Tous les articles (179)