samedi 3 mars 2012L'ingrédient du mois

L'avocat, une huile riche de beauté

©Thinkstock

Au rayon cosmétique, quand on parle de l’avocat, c’est surtout de l’huile qu’il s’agit. Et même si elle apparaît relativement discrètement sur le devant des étiquettes ou dans les argumentaires marketing (elle est moins « vendeuse » que l’huile d’argan, pour ne citer que cet exemple !), la richesse de sa composition et les multiples services qu’elle rend à la peau comme aux cheveux ne la rendent pas moins présente dans nos crèmes, masques, baumes, produits de soins et même maquillage…

Temps de lecture
~ 5 minutes

Originaire du Mexique

L’avocat est le fruit comestible de l'avocatier, un arbre de la famille des Lauracées (comme les laurier, camphrier ou cannelier) originaire du Mexique. Des noyaux d’avocat, retrouvés lors de fouilles archéologiques sur des sites mayas, montrent qu’il était déjà consommé par les civilisations précolombiennes il y a plusieurs millénaires. Importé au 17e siècle par les Conquistadors espagnols en Europe, il reste principalement cultivé dans les zones chaudes et humides d’Amérique centrale et du Sud, mais aussi en Floride et Californie, en Afrique, Indonésie, Océanie et Israël, et en Europe avec des plantations dans le sud de l’Espagne et en Corse.

L’avocat est une baie, pourvue d’un gros pépin, couramment appelé noyau en raison de sa grande taille. Il grossit sur l’arbre durant plusieurs mois, mais n’y murît pas. Fruit climatérique comme la banane, la tomate ou la pomme (capable de continuer à mûrir même après avoir été cueilli), il n’atteint sa maturité qu’une fois récolté vert et dur ou tombé au sol.

L’extraction de son huile, souvent tirée des fruits gâtés ou excédentaires et non exportés, représente une nouvelle source de revenus pour les agriculteurs qui le cultivent, en majorité situés dans des pays en voie de développement. Un « recyclage durable » aussi.

Une belle consistance

La pulpe du fruit de l’avocatier contient une teneur remarquable en huile (jusqu’à 30 % selon les variétés). Après son extraction par première pression à froid, l’huile brute se présente sous une texture épaisse, voire visqueuse, et fortement colorée, allant du jaune soutenu au vert foncé ou au brun selon l’origine des fruits utilisés.

Grasse au toucher, elle n’en a pas moins un taux de pénétration cutané important, et peut être rapidement absorbée par la peau.

Une grande générosité

Loin d’être la seule huile végétale utilisée en cosmétique, l’huile d’avocat fait cependant partie des plus riches et des plus remarquables dans sa composition comme dans les nutriments qu’elle peut apporter via nos soins de beauté.

Un concentré vitaminé

Particulièrement pourvue en vitamines A et E, puissants antioxydants, l’huile d’avocat contient aussi des vitamines D et C ainsi que certaines du groupe B. Ce qui la rend, d’une part, très stable puisque résistante à l’oxydation face aux atteintes de la lumière ou de l’air, et, d’autre part, très précieuse dans la lutte antiradicalaire et anti-âge.

Des acides gras diversifiés

Principalement constituée d’acides gras mono-insaturés (environ 64 % d’acide oléique et de 2 à 13 % d’acide palmitoléique), l’huile d’avocat contient aussi une teneur non négligeable en acides gras saturés (18 % environ d’acide palmitique) et poly-insaturés (près de 10 % d’acide linoléique ou oméga 6 et également de l’acide alpha-linolénique ou oméga 3). Elle se fait ainsi bien nourrissante, apportant souplesse et élasticité à la peau, revitalisant les cheveux ternes.

Des insaponifiables en teneur élevée

Autre atout de l’huile d’avocat, sa richesse naturelle (de 2 à 10 %) en insaponifiables. Cette fraction de l’huile (littéralement : qui ne peut pas être saponifiée, donc transformée en savon) contient des stérols et phytostérols, des caroténoïdes et encore des vitamines. Des composés particulièrement performants pour hydrater l’épiderme, tout en le régénérant et le restructurant puisqu’ils contribuent à stimuler la synthèse du collagène et de l’élastine, principaux constituants de la peau et garants de sa tonicité comme de sa résistance aux signes prématurés du vieillissement.

Les phytostérols sont dotés d’autre part de propriétés anti-inflammatoires de nature à apaiser les peaux sensibles ou réactives.

De multiples propriétés

Du fait de sa composition, l’huile d’avocat trouve de nombreuses applications cosmétiques. D’autant qu’elle convient à tous les types de peaux.

Pour les peaux sèches : hydratante et très légèrement occlusive, elle contribue à restaurer et préserver le film hydrolipidique de l’épiderme, apportant ainsi confort et souplesse. Aussi utile sur le corps que sur le visage.

Pour les peaux matures : régénérante, reconstituante et antioxydante, elle lutte contre le vieillissement de la peau, contribue à prévenir la formation des rides et à maintenir la structure du tissu cutané, fait gagner en fermeté. Particulièrement intéressante pour le soin du contour des yeux et du décolleté, ou du visage tout entier.

Pour les peaux sensibles et réactives : réparatrice et apaisante, elle améliore la fonction barrière de l’épiderme, l’aidant à mieux résister aux agressions extérieures. Elle régénère également efficacement la peau des mains exposées au froid ou aux contacts répétés avec l’eau ainsi qu’aux atteintes des produits détergents. Elle peut aussi intervenir avec le même intérêt dans les produits après-soleil.

Pour les cheveux secs et ternes : nourrissante et protectrice, elle stimule le cuir chevelu, revitalise les fibres capillaires et leur redonne tonus et brillance. Particulièrement efficace en « masque », laissée posée toute la nuit avant le shampooing.

Ses nombreux nutriments en font également un ingrédient intéressant pour la prévention des vergetures, sa très bonne tolérance la fait aussi conseiller pour les soins de la peau des bébés, sa belle texture la rend particulièrement appropriée aux massages.

Dernier atout : l’huile d’avocat peut aussi bien être utilisée pure qu’entrer dans la composition de cosmétiques élaborés. N’hésitez donc pas quand vous voyez son nom dans la formule d’un produit : la « Persea gratissima oil » ne vous fera que du bien au quotidien !

© 2012- 2020  CosmeticOBS

L'ingrédient du moisAutres articles

89résultats