dimanche 3 juillet 2011L'ingrédient du mois

Le maïs

© johavel-Thinkstock

On le croque en épis, on répartit ses grains dans les salades, on le chauffe en accompagnement de nos assiettes salées-sucrées ou on le souffle en pop-corn. Mais le maïs est aussi cosmétique ! Et fournit à nos crèmes de soins ou nos poudres de beauté bien des ressources… sans en faire tout un plat. OGM ou pas…

Temps de lecture
~ 6 minutes

Il est rare qu’il soit revendiqué haut et fort sur une étiquette de cosmétique, comme peut l’être une huile d’argan ou un actif végétal "noble" à l’instar de la grenade ou du calendula… Mais pour être discret dans les discours publicitaires, le maïs n’est pas moins présent dans les formules de nos produits d’hygiène et de beauté quotidiens, depuis le plus jeune âge… jusqu’au plus avancé, et en rendant bien des services sous de multiples formes.

Une huile riche

Au rayon des huiles végétales utilisées en cosmétique, celle de maïs, tirée essentiellement des germes, se distingue par sa composition en acides gras : particulièrement riche en acide linoléique, elle apporte aussi des acides oléique, palmitique et stéarique, tous classés dans les meilleurs actifs hydratants/nourrissants. Sa belle teneur en vitamines, notamment A et E, renforce son intérêt, d’autant que son prix de revient est relativement modique.

Aux multiples propriétés
Bien émolliente, elle adoucit et assouplit l’épiderme. Dotée d’un bon pouvoir de pénétration, elle nourrit et contribue à restructurer les tissus cutanés comme les fibres capillaires.

C’est le cas de bien des huiles végétales, certes, mais elle ne s’arrête pas là. La nomenclature des ingrédients cosmétiques lui prête en effet bien d’autres actions : elle est ainsi également émulsifiante, se prêtant bien aux mélanges avec les phases aqueuses qui forment la base de la majorité des crèmes et laits.
Elle est aussi antistatique et joue le rôle de conditionneur capillaire, aidant à lisser et embellir les cheveux.

Aux nombreuses applications
C’est ainsi un allié anti-sécheresse de choix. Elle intervient dans de nombreux produits anti-âge, des crèmes de soins aux contours des yeux, des laits pour le corps aux baumes après-rasage, où elle se fait également restructurante et raffermissante.
Sa belle viscosité permet son utilisation dans les fonds de teint et autres baumes à lèvres, qu’elle contribue à réparer et à protéger.
Elle rend aussi des services appréciables sur les cheveux secs, dans les shampoings ou masques, où elle agit en actif revitalisant et facteur de brillance.
Ses insaponifiables (la fraction qui ne peut pas être transformée en savon) sont également émollients et fort précieux pour la beauté de la peau et des cheveux.

Dans les listes d’ingrédients
Huile : Zea mays oil
Huile de germes : Zea mays germ oil
Insaponifiables : Zea mays oil unsaponifiables

Des poudres douces

Les grains du maïs fournissent également leur amidon, ou peuvent être réduits en poudre, donnant naissance à deux nouveaux ingrédients cosmétiques rivalisant de douceur sur la peau et de ressources galéniques.

Pour maquiller
Aux côtés du talc et du mica, la poudre de maïs entre dans la composition de nombreuses formules de maquillage : poudres compactes, fards à paupières, voiles de beauté pour le visage et le corps… peuvent lui laisser une place assez large, notamment en cosmétique bio. Bien liante, elle permet des textures douces et une bonne répartition des pigments colorants.

Pour absorber l’humidité
L’amidon, lui, qu’il soit sous forme naturelle ou modifié, est réputé pour son pouvoir absorbant. D’un contact soyeux sur la peau, il permet de renforcer l’efficacité des crèmes pour le siège des bébés ou des déodorants de leurs mamans.
Il joue également de ce fait le rôle d’agent matifiant, dans les soins des peaux grasses ou les fonds de teint.

Pour homogénéiser les textures
Amidons et poudres sont enfin répertoriés dans les actifs liants, anti-agglomérants, ajusteurs de viscosité ou modificateurs de densité… autant d’atouts pour jouer sur les textures des crèmes et gels, de façon à les rendre d’un contact agréable sur la peau et d’une utilisation pratique au sortir des flacons et des tubes.

Dans les listes d’ingrédients
Amidon modifié : Corn starch modified
Amidon : Zea mays starch
Farine de grains : Zea mays seed flour
Poudre d’épis : Zea mays cob powder
Poudre d’épis broyée : Zea mays cob meal
Poudre de grains : Zea mays kernel meal

Et encore d’autres actifs

Moins usités, d’autres ingrédients issus du maïs peuvent aussi néanmoins se retrouver dans nos cosmétiques.
Les extraits des stigmates, des feuilles, des germes ou du son peuvent être utilisés pour les soins de la peau.
Les bourgeons et les graines ont une activité antioxydante.
La zéine, une protéine tirée du grain, est filmogène.
Les acides gras isolés de l’huile sont agents nettoyants, émollients, émulsifiants et opacifiants, les glycérides émulsifiants et humectants…

Dans les listes d’ingrédients
Acides gras : Corn acid
Extrait de bourgeons et graines : Zea mays bud/seed extract
Extrait de feuilles : Zea mays leaf extract
Extrait de germes : Zea mays germ extract
Extrait de son : Zea mays bran extract
Extrait de stigmates : Zea mays silk extract
Glycerides : Corn glycerides
Zéine : Zein

Et on pourrait continuer encore cette énumération assez longtemps. Qui aurait soupçonné autant de ressources dans un si petit grain ?
Autant de ressources dont il faut souligner l'innocuité. Même si le maïs OGM peut susciter quelques doutes quant à sa toxicité potentielle pour l'organisme (mais on trouve de plus en plus d'étiquettes qui affichent la garantie "Sans OGM"), tous les ingrédients qu'il fournit sont des mieux tolérés par la peau, et on ne leur connaît pas non plus de caractère allergisant. Et avec tout ça, il a le bon goût d'être d'un très bon rapport qualité/prix. Pourquoi s'en priver ?

© 2011- 2020  CosmeticOBS

L'ingrédient du moisAutres articles

89résultats