CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
22 mars 2016Organismes professionnels

Comment être conforme au COSMOS-Standard pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© L'Observatoire des Cosmétiques

Le 15 mars 2016, l’organisme de certification Bureau Veritas a organisé une web-conférence au sujet du COSMOS-Standard, ce nouveau référentiel de la cosmétique naturelle et bio étant en effet obligatoire pour toutes les nouvelles formules à partir de 2017. Une échéance qui aura aussi un impact important sur les produits déjà certifiés par d’autres référentiels, et les entreprises candidates à la certification doivent dès maintenant penser à la transition.

Temps de lecture : ~ 13 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Il est plus que temps d’anticiper ! C’est le message qu’a d’abord voulu faire passer Lynda Tezkratt, Chargée d’Affaires Cosmétiques et Développement durable de Bureau Veritas, qui a animé cette conférence.

L’intervenante a commencé par rappeler brièvement l’origine du COSMOS-Standard : l’existence de plusieurs labels de certification européens en cosmétique biologique (Cosmébio en France, ICEA en Italie, BDIH en Allemagne, Soil Association au Royaume-Uni, etc.) était source de confusion pour les consommateurs comme de lourdeurs pour les entreprises puisqu’aucune équivalence n’existait entre les différents référentiels, même si leurs principes étaient globalement les mêmes.
D’où une volonté d’harmonisation, qui s’est traduite par l’élaboration du COSMOS-Standard.

Lynda Tezkratt n’est pas revenue sur les péripéties qui ont affecté les discussions de préparation de ce nouveau référentiel. Elle s’est contentée d’en détailler l’aboutissement :
• publication en 2010 ;
• entrée en application en 2011, applicable sur une base volontaire assez peu suivie ;
• obligatoire à partir de janvier 2017 pour les nouvelles formules.
“Cette échéance aura un impact important pour les entreprises et les produits déjà certifiés selon d’autres référentiels”, a-t-elle souligné. “Il est donc nécessaire de mettre en place un processus de transition, surtout ...