CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
19 décembre 2016Organismes professionnels

Cosmébio, votre prochain organisme de certification ? pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

© fotolia/CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Une communication aux “partenaires”, une lettre aux adhérents… Cosmébio se prépare à ajouter une corde à son arc et à devenir acteur actif de la certification des cosmétiques bio. L’information peut surprendre, et ne fait pas l’objet d’une communication officielle. Interrogé par L’Observatoire des Cosmétiques, Romain Ruth, le Président de Cosmébio, l’a confirmée… et nuancée.

Temps de lecture : ~ 5 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Depuis sa création en 2002, Cosmébio œuvre en faveur du développement et de la promotion de la cosmétique naturelle et bio. À l’origine des référentiels qui sont aujourd’hui la référence de la branche, et notamment de celui déposé par l’organisme de certification Ecocert, l’association n’a jamais eu de but lucratif, et ne semblait pas destinée à en avoir un. Et pourtant…

Lors d’une récente réunion dans le cadre du nouveau COSMOS-Standard, Cosmébio a annoncé à ses partenaires (Ecocert, Soil Association, BDIH, ICEA…) qu’elle avait entamé des démarches pour s’engager vers des activités de certification.

Une démarche d’expertise

Faut-il voir dans ce tournant de la politique de l’association une volonté de faire contrepoids au quasi-monopole d’Ecocert (à peine entamé par la présence sur ce marché de Qualité France) dans la certification des cosmétiques naturels et biologiques ?

Ni politique…

Rien de la sorte, affirme Romain Ruth, le Président de Cosmébio, qui explique ainsi la démarche : “Au cours des discussions dans le cadre du référentiel COSMOS, nous sommes régulièrement renvoyés au fait que Cosmébio n’est pas un organisme de contrôle ou de certification, contrairement à nos partenaires. Par certains aspects, on nous ...